Les contremarques sur les monnaies grecques antiques : histoire d'un procédé monétaire

par Jean-Baptiste Forestier

Thèse de doctorat en Histoire ancienne

Sous la direction de Olivier Picard.

Soutenue en 2006

à Paris 4 .

  • Titre traduit

    Countermarks on ancient greek coins : history of a monetary process


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est de tenter d'apporter une vue d'ensemble sur un procédé monétaire encore mal connu à l'époque grecque : les contremarques. Dans cette perspective, nous avons essayé de définir ce procédé puis d'en expliquer la fonction et les causes à l'aide, faute de textes antiques, d'ordonnances monétaires modernes, remettant ainsi en question l'hypothèse communément admise aujourd'hui d'une " taxe à la contremarque ". L'inventaire, par métaux, permet de situer chronologiquement et géographiquement ce procédé qui, semble-t-il, s'inscrit souvent dans un contexte militaire. Cette thèse a enfin été l'occasion de rappeler le souvenir d'un étonnant collectionneur de monnaies contremarquées, le Commandant Mowat.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (360 p.)
  • Notes : Thèse non corrigée. Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : 355 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6349/1-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.