Des phénomènes d'influence poétique dans l'art et la vie de John Keats aux enjeux du mythe d'Adonais : écriture posthume et mémoire romantique

par Caroline Bertonèche

Thèse de doctorat en Études du monde anglophone

Sous la direction de Marc Porée.

Soutenue en 2006

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat traite du mouvement des influences dans l’art et la vie du poète anglais John Keats, en analysant notamment la constitution puis l’impact de son mémorial posthume, selon les termes de « l’anxiété de l’influence » définis par le critique, Harold Bloom. Cette poétique des flux, nous la localisons autant dans les affinités du jeune romantique avec ses poètes-pères et poètes-pairs que dans son passé médical ou encore dans toute une topographie de l’influence italienne qu’il hérite de ses derniers jours d’exil. Entre les interprétations erronées du peintre Joseph Severn, compagnon de voyage de Keats, et les déformations élégiaques de Percy Bysshe Shelley, autorité contemporaine et pair rival s’il en est, les ironies du mythe keatsien d’Adonais, dont les caractéristiques sont au cœur de ce travail de recherche, contribue à clore cette transition, entamée par Keats, entre certains bouleversements romantiques et un renouvellement des sources d’inspiration poétique.

  • Titre traduit

    From the workings of poetic influence in John Keats's art and life to the implications of the Adonais myth : posthumous writing and romantic memory


  • Résumé

    This doctoral thesis deals with the question of influence in the art and life of the British poet, John Keats, mostly by analysing the constitution and impact of his posthumous memorial, according to what the critic, Harold Bloom, defines as the « anxiety of influence ». These poetics of influence reside in both the affinities of the young Romantic writer with his father-poets or his peers as well as in a medical past followed by an Italian topography which Keats inherits from his last days of exile. The result of certain erroneous interpretations by the painter Joseph Severn, Keats’s travel companion, and some elegiac misreadings by Percy Bysshe Shelley, renowned contemporary rival and authority figure of the time, the ironical elements of the Keatsian myth of Adonais, whose characteristics are at the heart of this research project, seem to have completed the seminal transition, started by Keats, from certain Romantic upheavals to a large renewal of poetic inspiration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (IX-540 f.-[64] f. de pl.en noir et en coul.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 479-540

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9733
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.