Ragioni e passioni di una fine : per una poetica della clôtura narrativa nel romanzo realista-naturalista

par Anna Lisa Izzo

Thèse de doctorat en Langue, littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Philippe Hamon et de Francesco Orlando.

Soutenue en 2006

à Paris 3 .


  • Résumé

    Toute l’architecture d’un texte converge dans la fin : choix de poétique, modèles structurels et présupposés idéologiques devraient retrouver ici une dernière confirmation. La fin se veut preuve de l’efficacité du texte. Dans ce travail on tente de réperer les règles sintactiques et sémantiques qui président à la construction d’une cohérence finale et de montrer les apories qui eloignent toujours le corps vivant de l’œuvre d’art de toute surdétermination théorique. Le parcours de ce travail à l’intérieur de la clôture narrative tache d’illustrer l’opposition des forces en jeu dans les textes : comment cette opposition se développe et comment elle se resout. Dans ce processus, la fin a été considéré comme la limite physique au-delà de laquelle la dynamique entre les tendances en opposition ne pourra plus changer. Le roman réaliste-naturaliste avait cela d’intéressant en tant qu’objet de la recherche : il affichait la volonté de priver la sortie du texte de toute emphase et de toute signification forte. Cette recherche est une enquête au niveau des contrastes entre les trois paramètres, dont l’intéraction au moment terminal du texte est censée produire chez le lecteur un ‘effet de fini’ : fin/finition/finalité. La typologie qui s’est dessinée à partir de cette enquête se développe en trois modèles qui, chacun d’un manière différente, resout l’équilibre entre les voix opposées du texte : le concepte de ‘formation de compromis’ a paru central pour la description de ces dynamiques. Le jeu d’équilibres entre tendances opposées dans le texte littéraire a été exprimé par un système de figures réthoriques (metaphore, ironie, sinecdoque et litote) qui ont paru efficaces pour interpreter ce même jeu et incarner les dynamiques. Ce patrimoine de figures sans doute représente en lui-même un corpus de paradygmes de formation de compromis et s’offre tel un précieux arsenal pour la description et l’organisation de ces phénomènes littéraires.

  • Titre traduit

    The reasons and the passions of an ending


  • Résumé

    In this work, after giving a definition of closure as a process to build the meaning and the coherence of the text, I suggest a typology of closure in the european realistic novels, focusing on the Italian and French literature between 1857 (the date of the trial against Mme Bovary) and 1901 (the date of the italian novel Il Marchese di Roccaverdina by Capuana) while approaching the international impact of the discussion about the genre at that time. The idea of an open-ending related to the novel of the end of XIXth century is almost a stereotype, especially because the authors – according to Flaubert – struggled against the narrative ending. My purpose is also to correct this opinion and, working on a new typolgy, show that very often, even the realistic novel cannot avoid a closed representation of the world, despite the authors’ intentions. My typology is founded on the concept of compromise between the different voices and the different issues at work in the novel: every single paradigm is expressed by a rhetorical figure as a model of compromise in itself. I analyze a large corpus of the XIXth century novels’ endings (but I also give examples in a larger historical perspective), I show the dialectic structure of the end of the novel where formal structures, figures of style, themes are all proves of the efficacity and the coherence - or the incoherence - of the text. Finally I show how the text solves the dialectical conflict between different voices and how it builds a closed or open representation of the world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (300-70-XXIX f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. I-XXIX

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.