Le processus cognitif de la compréhension en interprétation consécutive : acquisition des compétences chez les étudiants de la section japonaise

par Hiromi Ito-Bergerot

Thèse de doctorat en Traductologie

Sous la direction de Marianne Lederer.

Soutenue en 2006

à Paris 3 .


  • Résumé

    Ayant enregistré durant 2 ans les cours d'interprétation consécutive du japonais en français à l'ESIT, nous analysons, en nous fondant sur la Théorie interprétative de la traduction (TIT), le processus d'acquisition chez nos étudiants des compétences nécessaires pour restituer en français un discours japonais de 5 minutes. Nous examinons également les raisons qui font dire aux interprètes que la compréhension du discours japonais est plus difficile que celle du discours français ou anglais. Dans la première partie de la thèse, nous intégrons dans le modèle de mémoire de la TIT les acquis des recherches cognitives récentes. Dans la seconde partie, nous décrivons les caractéristiques de la langue et du discours japonais, qui ont trait à la difficulté ressentie par les auditeurs du discours japonais. La troisième partie est consacrée à l'analyse du corpus. Nous retraçons le processus d'acquisition par les étudiants des compétences de base : rétention structurée du discours et la prise de notes. Nous examinons les difficultés de gestion des ressources cognitives durant la phase d'apprentissage, et l'acquisition progressive grâce à l'entraînement d'un certain nombre d'automatismes pour réserver des ressources suffisantes à la construction du sens du discours. L'examen des notes bien structurées nous conduit à souligner l'importance de l'anticipation dans la prise de note, et que celle-ci aide la construction du sens. Notre analyse des cours du second semestre, où les étudiantes interprètent des discours réalisés à partir d'un texte écrit, nous amène à souligner deux questions : la nécessité d'avoir des connaissances approfondies du style de discours dans les deux langues, et les difficultés de compréhension du discours comportant des formulations ambiguës. Bien que liées aux questions examinées à la 2ème partie, ces difficultés ne sont pas spécifiques à la langue et au discours japonais, et concernent la formation d'interprète dans toutes les langues.

  • Titre traduit

    The cognitive process of comprehension in consecutive interpretation : skill acquisition of students in the Japanese section


  • Résumé

    The purpose of our study is to analyse the skill acquisition process of interpretation trainees, focusing on cognitive processing, through observation of their difficulties and progress in consecutive interpretation of 5 minutes. With this in mind, we recorded during two years Japanese into French interpretation courses at ESIT. Problems of understanding Japanese speech, often said to be more difficult than understanding English or French speech, are also taken into account in our study. In the first part of this thesis, the ITT memory model of the Interpretative Theory of Translation, our theoretical base, is up-dated, integrating some recent findings made in cognitive research In the second part, we describe the characteristics of Japanese language and discourse, related to comprehension difficulties as felt by the listeners The third part contains our analysis of the corpus. We follow the basic skill acquisition process by students: structured retention of the meaning of the discourse and note-taking skills. We examine the difficulties of managing cognitive resources in the learning process as well as how students develop automatic processing for some tasks in note-taking, so that they can devote sufficient resources to the construction of meaning of the discourse. We also look into the way students manage to take structured notes, and stress the importance of anticipation in note-taking, especially the way it can help in the construction of meaning. The analysis of the Interpretation exercises of Japanese speech based on written texts lead us to stress two points: 1) the necessity of acquiring good knowledge of discourse styles in both languages; 2) the difficulties of understanding a speech with ambiguous sentences. Although these points are linked to the questions examined in the second part, they are not specific to Japanese language and discourse, and involve training of students in all language pairs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (694 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 679-694

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : École supérieure d'interprètes et de traducteurs. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9616
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.