L'entrée en littérature de Lodovico Dolce (1532-1535)

par Donatella Donzelli

Thèse de doctorat en Études italiennes

Sous la direction de Michel Plaisance.

Soutenue en 2006

à Paris 3 .


  • Résumé

    C’est entre 1532 et 1535 que l’auteur et éditeur vénitien Lodovico Dolce (1509 ?-1568) a jeté les fondements d’une carrière qui se révèlera particulièrement longue et riche au sein du monde vénitien de la culture. Dans cette période initiale, jusqu’à présent négligée par la critique, Dolce accompagnera autant l’essor et le triomphe du pétrarquisme que l’impact du Roland furieux auprès du public. Son premier ouvrage, Il sogno di Parnaso con alcune altre rime d’amore (1532), véritable acte d’initiation à la poésie pétrarquiste, tout en montrant son habileté à jouer avec les chefs-d���œuvre de la littérature en langue vulgaire, se voudra le miroir des tendances littéraires qui s’étaient imposées en 1530 grâce à Pietro Bembo et se présentera comme un moyen de propagande culturelle en faveur de la Venise lettrée. Le flair de Dolce pour les modes du moment sera confirmé aussi par ces autres ouvrages (L’amore di Florio et di Biancofiore, I cinque primi canti di Sacripante, son édition du Roland furieux accompagnée par l’Apologia contra ai detrattori dell’Ariosto) qui, rédigés sous la grande influence du Roland furieux, témoignent de l’admiration portée par Dolce à ce poème et de sa capacité à en accompagner intelligemment le succès auprès du public.

  • Titre traduit

    Lodovico Dolce's entry into literature (1532-1535)


  • Résumé

    Between 1532 and 1535, the Venetian author and editor Lodovico Dolce (1509?-1568) began to build the foundations of a particularly long and rich career at the heart of the Venetian cultural world. During this initial period, neglected until now by critics, Lodovico Dolce would accompany both the rapid expansion and triumph of petrarchism, and the impact of Orlando furioso on the public. His first work, Il sogno di Parnaso con alcune altre rime d’amore (1532), was a true initiation into petrarchist poetry. Whilst displaying his ability to toy with the masterpieces of literature in the vernacular, it would at the same time reflect the literary trends which had been set by Pietro Bembo in 1530 and would present itself as a means of cultural propaganda in favour of intellectual Venice. Dolce’s flair for contemporary trends would also be confirmed by those other works (L’amore di Florio et di Biancofiore, I cinque primi canti di Sacripante, his editing of Orlando furioso along with l’Apologia contra ai detrattori dell’Ariosto) which, greatly influenced by Orlando furioso, bear witness to Dolce’s admiration for this poem and his intelligent ability to bring it to public acclaim.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (508 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 456-479. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9455
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.