De la merveille à l'inquiétude : le registre du fantastique dans la fiction narrative au XVIIIe siècle

par Emmanuelle Sempère

Thèse de doctorat en Langue, littérature et civilisation françaises

Sous la direction de René Démoris.

Soutenue en 2006

à Paris 3 .


  • Résumé

    Le fantastique, dans l’histoire littéraire, appartient au XIXe siècle. Tout au plus accorde-t-on à Cazotte d’en avoir été le précurseur. Pourtant un grand nombre de textes de fiction narrative du XVIIIe siècle, ceux de Lubert, Bordelon, Crébillon, Mouhy, Prévost, sont assez porteurs d’une étrangeté parfois inquiétante pour qu’on s’attache à définir un fantastique spécifique des Lumières. On cherchera à définir la nature et les causes de ce phénomène littéraire, en mettant en relation configurations narratives et choix esthétiques avec le rejet critique du surnaturel et l’effort de rationalisation de la pensée à la fin du siècle classique. Parce qu’il innerve et structure les récits les plus divers, contes de fées, contes orientaux, histoires véritables, textes d’inspiration illuministe, faux traités scientifiques, réécritures parodiques et bien sûr romans - textes où fait retour, au travers d’un merveilleux souvent badin, une croyance refoulée -, on ne parlera ni d’un genre ni de thèmes, mais d’un registre d’écriture, relevant d’une attitude ou d’une visée fondamentalement ambiguë envers la référence comme envers la vérité. Le fantastique révèle l’inadéquation des discours et des contenus, interrogeant les dangereuses accointances du merveilleux et du vraisemblable. Ce registre témoigne des mutations profondes que connaît la culture du XVIIIe siècle, et à ce titre son analyse peut apporter un éclairage neuf sur l’ensemble de sa production littéraire. Il montre enfin, non sans paradoxe, comment l’expérience d’un certain désarroi intellectuel - d’une inquiétude - peut devenir source de plaisir littéraire.

  • Titre traduit

    From the marvellous to anxiety : the fantastic register in the eighteenth century narrative fiction


  • Résumé

    The fantastic, in literary history, is part of the XIXth century literature. At the most specialists agree that Cazotte was the pioneer of that genre. However a large number of narrative fiction texts of the XVIIIth century - those written by Lubert, Bordelon, Crébillon, Mouhy, Prévost - content enough of the sometimes disturbing strangeness to analyse a fantastic specific to the Enlightenment period. We will try to define the nature and the causes of this literary phenomenon by linking the narrative general shapes and aesthetic choices with the rejection by critics of the supernatural and with the efforts of rationalization of thought which mark the end of the XVIIIth century. Because it innervates and shapes the most diverse texts, fairy tales, true stories, texts inspired by illuminism, false scientific treatises, parodic rewriting and of course novels - texts where, through an often playful use of the marvelous, a repressed belief resurfaces -, we wil not speak of a genre or of the themes but of a writing register, which comes under an attitude or a design which is fundamentally ambiguous towards the reference as well as towards the truth. Fantastic reveals the inadequacy of speeches and contents, thus questioning the connections between the marvellous and the plausible. This style testifies of the deep cultural mutations of the XVIIIth century and in that perspective analysing that style can bring a new light to the whole of the literary production of that period. Finally it shows, paradoxically, how experimenting a certain intellectual dismay - an anxiety - can be a source of literary satisfaction

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Presses universitaires de Bordeaux à Pessac

De la merveille à l'inquiétude : le registre du fantastique dans la fiction narrative au XVIIIe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (692 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 642-685. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9482
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Presses universitaires de Bordeaux à Pessac

Informations

  • Sous le titre : De la merveille à l'inquiétude : le registre du fantastique dans la fiction narrative au XVIIIe siècle
  • Dans la collection : Mirabilia
  • Détails : 1 vol. (611 p.)
  • ISBN : 978-2-86781-533-1
  • Annexes : Bibliogr. p. [539]-586. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.