La construction du corps anatomique : de la parole à l'image

par Paola Pacifici

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Marie-Dominique Popelard.

Soutenue en 2006

à Paris 3 .


  • Résumé

    Le savoir sur le corps se construit, pendant l’Antiquité et le Moyen Age, sur la parole et ne donne lieu à des images qu’autour de la moitié du XIVe siècle, quand la dissection commence à s’imposer comme un moyen nécessaire pour la connaissance anatomique du corps. Ce travail veut reconstruire le processus historique par lequel le corps s’approprie une visibilité scientifique et esthétique. La formation du corps en tant que concept linguico-philosophique et la diffusion du savoir anatomique, qui seront traités en utilisant le modèle du métalangage, montrent comment le savoir ancien se transforme et prépare un changement substantiel dans la théorie et dans la pratique. Les premiers traités illustrés, basés sur la dissection, construisent une « méthodologie en images » et forment les prémisses de la « visibilité » que Vésale et ses successeurs donneront au corps humain, montrant ainsi ses significations scientifiques autant que métaphoriques. La relation entre artistes et anatomistes sera aussi envisagée : la leçon d’anatomie en tant que scène de genre clôt ce parcours vers la visibilité anatomique du corps, la représentation du corps ouvert devient dès lors un sujet artistique.

  • Titre traduit

    Constructiong the anatomical body : from word to image


  • Résumé

    During Ancient Times and the Middle Ages, knowledge of the human body was premised not only on its linguistic representation but also, by the middle of the XIVth Century, on the production of images: this was the period when practices of dissection came to the fore as the unavoidable means for anatomical research. My thesis deals with the historical evolution which allowed the body to be seen in a scientific light and gave it aesthetic visibility. Relying on the model of meta-language, I study the transmission of anatomical knowledge and how the human body became both a linguistic and a philosophical concept. Indeed, traditional structures of knowledge changed and thereby prepared an important turning point for the development of theory and practice. The first illustrated anatomical treatises, based on dissection, gave birth to a veritable "imagistic methodology" and prepared the "visibility" that Andrea Vesalius and his followers gave to the human body. This visibility underscores not only the body’s scientific meaning but also its metaphorical potential. I then focus on the relationship between artists and anatomists: the thesis closes with the anatomy lesson as a full-fledged artistic genre which not only gives scientific visibility to the human body but also allows it to be "opened up" as an artistic object.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (388, 95 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 357-383. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9430
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.