Literature to infinity : a genealogy of contemporary narrative in Mexico

par Oswaldo Zavala

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Jean Bessière et de César Augusto Salgado.

Soutenue en 2006

à Paris 3 en cotutelle avec l'University of Texas at Austin .


  • Résumé

    Cette thèse propose une généalogie du récit contemporain, à partir des principaux aspects de la littérature latino-américaine depuis l'émergence de la modernité et à travers les derniers développements du récit moderne, illustrés par quatre romans mexicains publiés dans les années 1990 : Porque parece mentira la verdad nunca se sabe (1999) de Daniel Sada (Mexicali, 1953), Los detectives salvajes (1998) de Roberto Bolaño (Santiago de Chile, 1953 – Blanes, 2003), La cresta de ilión (2002) de Cristina Rivera Garza (Matamoros, 1964) et A pesar del oscuro silencio (1992) de Jorge Volpi (Mexico, 1968). Cette généalogie est précisée par la notion d'infini, telle qu'elle est impliquée et expliquée par quatre stratégies textuelles parfaitement illustrées par les essais et les nouvelles de Jorge Luis Borges. Ces stratégies supposent une approche perturbatrice du langage et défient à la fois l'identité du sujet et le déroulement logique du texte littéraire. Modernité et généalogie sont définies à partir des travaux de Michel Foucault et de son analyse de Friedrich Nietzsche. L'objectif final est de donner au lecteur une image claire des nouvelles tendances du récit post-boom au Mexique, et d'examiner les principaux aspects de la tradition moderne, propres à l'Amérique Latine, qui y prévalent actuellement.


  • Résumé

    The present investigation proposes a genealogy of contemporary narrative, tracing key aspects of Latin American literature since the emergence of modernity at the end of the 19th century. I analyze the latest developments of modern narrative in four Mexican novels published in the 1990's: Porque parece mentira la verdad nunca se sabe (1999) by Daniel Sada (Mexicali 1953), Los detectives salvajes (1998) by Roberto Bolaño (Santiago de Chile 1953 – Blanes 2003), La cresta de ilión (2002) by Cristina Rivera Garza (Matamoros 1964) and A pesar del oscuro silencio (1992) by Jorge Volpi (México 1968). To account for the most recent works of this genealogy, the present study will consider the notion of infinity explained through four textual strategies best exemplified by the essays and stories of Jorge Luis Borges. These strategies entail a disruptive approach to language that challenges both the identity of the subject and the logical flow of the literary text. Discussing Latin American literature in the general context of Western culture, I derive the concept of modernity and the technique of genealogy from the works of Michel Foucault and his reading of Friedrich Nietzsche. My ultimate goal is to provide the reader with a clear picture of the new trends in post-boom narrative in Mexico, while at the same time reviewing the main aspects of Latin America's modern tradition that currently prevails in contemporary literature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (380 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 367-378

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9322
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.