Palimpsestes maeterlinckiens : étude de la dramaturgie de Maurice Maeterlinck

par Zsófia Molnár

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Jean-Pierre Sarrazac et de Judit Maár.

Soutenue en 2006

à Paris 3 en cotutelle avec Budapest, Eo͏̈tvo͏̈s Loránd tudományegyetem .


  • Résumé

    La présente thèse propose une relecture systématique de la production dramatique du Prix Nobel de 1911, le Belge Maurice Maeterlinck. Il s'agit de vingt-neuf pièces de théâtre jouées, pour la plupart, relativement rarement dans les théâtres du monde. Cet " oubli " partiel est avant tout dû à la position de plusieurs points de vue frontalière ou intermédiaire de cet auteur – c'est ce que notre ouvrage tente de définir et d'illustrer. L'image du palimpseste a semblé appropriée à guider nos analyses : nous n'avions qu'à gratter la couche supérieure picturale du " premier théâtre " pour retrouver en dessous la grandiloquence verbale de la " deuxième manière " du dramaturge, et pour découvrir, finalement, la juxtaposition et la complémentarité de ces deux modes d'expression dans les pièces de sa dernière période, négligées jusque-là par la critique maeterlinckienne qui semble, depuis quelques années, déployer ses ailes.

  • Titre traduit

    Maeterlinck palimpsests : a study of Maurice Maeterlinck's dramaturgy


  • Résumé

    Present dissertation proposes a systematic re-reading of 1911 Nobel Prize winner Maurice Maeterlinck's dramatic oeuvre. Most of his twenty-nine plays have rarely been performed on stage. This relative neglect is due, above all, to the author being, in many respects, an intermediary and borderline figure. This is what our thesis aims to define and illustrate. The metaphor of “palimpsest” seemed a most suitable guideline in our critical analysis. All we need to do is peel off the top layer of the image-led first period (“premier théâtre”) of Maeterlinck's plays to find the verbal grandiloquence of the next layer (“deuxième manière”) beneath then, finally, discover the juxtaposition and complementarity of these two ways of expression in his final plays, so far neglected by the Maeterlinck-criticism, apparently flourishing lately.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (515 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 487-511

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9305
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.