La fiscalité des comptes courants d'associés

par Alexandre Mbang

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Jean-Jacques Bienvenu.

Soutenue en 2006

à Paris 2 .


  • Résumé

    Mode de financement interne aux entreprises, les comptes courants d'associés ont été inventés par les praticiens pour répondre à l'insuffisance presque chronique des fonds propres dont souffrent les petites et moyennes entreprises. Cette pratique permet à ces entreprises de s'affranchir du crédit bancaire généralement très coûteux, et dont les garanties exigées par les bailleurs de fonds sont très souvent difficiles à satisfaire. Cette pratique a été acceptée et même encouragée par les pouvoirs publics, qui ont mis en place une politique d'incitation fiscale allant dans ce sens. Mais les attraits fiscaux de la politique mise en place n'ont pas permis aux entreprises d'atténuer cette difficulté, pire, ils ont généré l'évasion fiscale et dans une certaine mesure la fraude. Face donc à la persistance du phénomène et à l'émergence de l'évasion fiscale, les pouvoirs publics ont été contraints de redéfinir cette politique en mettant en place, des mesures fiscales plus strictes et plus contraignantes.

  • Titre traduit

    Tax on current accounts of business partners


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (477 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 439-448

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : G/DT2006-78
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/T2006-78
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.