Dieu, de la Nature à l'Esprit : réflexion sur l'héritage hégélien

par Nicolas Coulon

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bernard Bourgeois.

Soutenue en 2006

à Paris 1 .


  • Résumé

    Dieu, dit G. HEGEL, "est le seul objet de la philosophie" ; il est son auto-création: "ce que Dieu crée est lui-même". Ceci implique Dieu dans l'humanité, en passage par surlèvement (Aufheben) de la nature à l'esprit. Le concept logique, abstrait, d'auto-création contient trois problématiques. Celle des passages dialectiques entre parties (Logique, Nature, Esprit), celle de leur contenus et mouvements respectifs (Logique-essence-commencement, Natureêtre-surlèvement, Esprit-conscience de soi-réflexivité), et celle de la constitution de l'absolu comme sujet de l'auto-création La réalité concrète de l'auto-création de l'absolu dans l'humanité pose aussi trois problématiques. Celle de l'ordre d'effectuation d'une unité de Dieu et du monde, celle de la nature spirituelle du sujet absolu humain, celle enfin de la postérité contradictoire du concept hégélien abstrait de cet absolu spirituel humain pour l'avenir d'une humanité mondialisée

  • Titre traduit

    God, from Nature to Spirit : reflections on the hegelian inheritance


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (686 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 609-628

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 06 : 208

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9941
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.