De l'immersion à la vision : expérience ethnographique et révélation poïétique

par Marion Laval-Jeantet

Thèse de doctorat en Arts et sciences de l'art. Art plastiques

Sous la direction de Richard Conte.

Soutenue en 2006

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette thèse aborde la question du faire œuvre dans l'expérience ethnographique. Elle prend appui sur le travail artistique du duo Art Orienté objet, dont je fais partie. Un des thèmes majeurs de ce duo est l'interrogation de la conscience individuelle devant les phénomènes collectifs et, par ricochet de l'altérité, à travers une pratique d'immersion dans des environnements très divers : groupes politiques, laboratoires scientifiques, espaces carcéraux, etc. Après avoir élaboré une rencontre entre artistes de différentes nationalités en Afrique, j'ai pris conscience de l'engluement des protagonistes du projet dans leurs sphères culturelles propres. Impliquée parallèlement dans des recherches ethnopsychiatriques, j'ai alors constaté qu'un terrain d'expérimentation à même de modifier la conscience individuelle se proposait à moi : l'initiation aux rites gabonais du Bwiti. Le plongeon dans cette culture aura des répercussions importantes sur notre duo, lui permettant de se libérer de certaines logiques propres à la création conceptuelle, pouvant parfois paraître sc1érosantes. Cette thèse interroge alors la possibilité de réintégrer la question visionnaire dans l'art actuel, à travers la conception d'objets pensés à des fins réparatrices. Ce faisant elle aborde les concepts d'art thérapeutique (et non d'art thérapie), d'art construit dans le cadre ethnographique et dans les approches chamanistes, et analyse les implications poïétiques sur la création contemporaine de ce champ de recherche.

  • Titre traduit

    From immersion to vision : the ethnographical experiment and it's revelation in the artwork


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (457 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 420-444

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 06 : 144

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9542
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3551
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.