Le problème de l'imagination chez Descartes

par Mateus Araújo Silva

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Denis Kambouchner et de Ivan Domingues.

Soutenue en 2006

à Paris 1 en cotutelle avec l'Universidade federal de Minas Gerais .


  • Résumé

    La thèse examine le problème de l'imagination dans le corpus cartésien tout entier, des écrits de jeunesse aux dernières œuvres. L'hypothèse de fond est que le noyau de la théorie cartésienne de l'Imagination (jamais présentée en tant que telle dans une exposition complète et auto-suffisante) est demeuré fondamentalement le même au cours de son développement à travers les divers textes. On la met à l'épreuve dans l'examen chronologique de la théorie de l'imagination au long des œuvres cartésiennes, effectué dans les chapitres 1 à 4. L'unité et la cohérence de cette théorie, ainsi que ses tensions internes, feront l'objet d'une discussion frontale et plus systématique dans les conclusions. Celles-ci risqueront, entre autres, la reconstruction d'une théorie implicite mais authentiquement cartésienne (à l'œuvre dans ses textes, bien que jamais assumée ouvertement par lui) des 3 degrés de l'imagination, par analogie avec la doctrine des 3 degrés du sens exposée dans les 6es Réponses, 9.

  • Titre traduit

    ˜The œproblem of imagination in Descartes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (780 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 627-648

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 06 : 156

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9583
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.