La société i matériel : de l'information comme matériau artistique

par Marc Veyrat

Thèse de doctorat en Arts plastiques et sciences de l'art

Sous la direction de Jacques Cohen.

Soutenue en 2006

à Paris 1 .


  • Résumé

    Pour tenter une approche i-raisonnée, à partir de l'utilisation raisonnée de l'information utilisée comme matériau artistique, je souhaite tout d'abord replacer ma thèse à l'origine de la société i matériel. La société i matériel a été créée en août 2000. Projet artistique déposé à l'INPI (Institut National de la Propriété Industrielle), cette société est conçu sur le modèle de l'entreprise, organisée en réseau. Toutes les personnes (plasticiens, musiciens, programmeurs) travaillent en équipe sur les projets. La matière première utilisée est composée d'informations qui sont dans un premier temps i-matérialisées sur des sites Internet ou par courriers électroniques (i-mails). Puis ces informations sont à nouveau exportées vers des objets (produits dérivés), des interventions ou des installations artistiques. Les informations importées sont de différentes natures: soit directement prélevées dans l'actualité, soit inspirées par des fragments détachés de leur contexte et choisis pour leur sonorité, leur ambiguïté, leur forme. . . Trois grands axes complémentaires sont développés simultanément et favorisent ainsi la constitution d'espaces interstitiels, l'émergence de ce temps entre/temps. Ainsi le premier axe s'organise autour de ce que nous nommerons des i+D/signes. Ces i+D/signes affectent l'espace social réel dans lequel Je tente de prendre la parole, une société de l'information, qui devient ainsi le lieu d'un Je ré-existant à travers le temps de l'Autre, par l'information de l'information. L'axe secondaire, mis en place avec le projet toto ri-magot ancre la société i matériel dans le temps étant donné de l'ordinateur. Ce projet est poursuivi désormais avec i+Posture (Le Sphinx Développement IIREGE). Le pipoling project (avec la revue en ligne Synesthésie) et ©box (pilote sur http://carol. Brandon. Free. Fr) sont des exemples signifiants du troisième axe de travail. Ces lieux d'autres temps s'engagent à travers plusieurs part-i de campa· gne. Lieux agissants, ils mettent en projection un Je ré-existant dans et autour d'une image d'image, tout contre Nous. La société i matériel, associée à la machine Internet, peut-elle permettre une résistance bondissante ?

  • Titre traduit

    The i matérial society : about the information used as artistic material


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (362 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 347-360

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 06 : 85

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9593
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3545
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.