D'Alexandre à Menandre

par Omar Coloru

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Briant et de Biagio Virgilio.

Soutenue en 2006

à Paris 1 en cotutelle avec l'Università degli studi (Pise, Italie) .


  • Résumé

    Le royaume gréco-bactrien (Afghanistan du Nord) est un des Etats hellénistiques le moins connu. La première ouvrage moderne à ce sujet parut seulement en 1738. C'est grâce aux fouilles archéologiques qu'aujourd'hui on a le plus de données à disposition. Pendant l'époque hellénistique on pouvait trouver des nouvelles dans les histoires universelles, les traités d'art militaire et les monographies sur les Parthes. Ces derniers étaient frontaliers de la Bactriane avec laquelle ils entretenaient des rapports souvent conflictuels. Par contre, les historiens romains concentrèrent leur attention sur les Parthes, devenus désormais l'ennemi principal de Rome en Orient. Toutefois, ils utilisèrent des données faussées par la propagande arsacide, lesquelles contribuèrent à la disparition du souvenir du royaume gréco-bactrien. Au Moyen Age les Grecs de Bactriane apparaissent dans la littérature européenne et au XXème siècle dans celle américaine. Alexandre le Grand et les premiers séleucides installèrent nombreux colons grecs en Bactriane. Au début de la Troisième guerre syrienne le gouverneur Diodote 1er se proclama roi de Bactriane. Le royaume devint bientôt une puissance internationale, surtout avec Euthydème et son fils Démétrios, qui s'empara de l'Inde du NO. Après une période de crise Eucratide, peut-être un parent du roi Euthydème, réunifia le royaume, mais à la fin de son règne (ca. 145 av. J. C. ) le nord du pays s'effondra sous les coups des invasions nomades. Néanmoins la partie méridionale survécut jusqu'aux premières années du Ier siècle ap. J. -C.

  • Titre traduit

    From Alexander to Menander : the greek kingdom of Bactria


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (316 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 285-313

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 06 : 50

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9182
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1158
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.