Le vide dans l'oeuvre d'art et la société : l'esthétique du vide dans l'oeuvre des avant-gardes

par Muthafar Mahdi Alobaidy

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Gilbert Lascault.

Soutenue en 2006

à Paris 1 .


  • Résumé

    Le pouvoir religieux du vide dans l'art ancien questionne ce que la forme du vide apporte à l'idée de modernité dans l'œuvre des avant-gardes et la société du XXe siècle. L'esthétique du vide dans l'oeuvre des avant-gardes correspond à la société concernée : l'aspect et le concept du vide, qu'il soit narcissique et révèle l'intériorité de l'objet et de l'individu, dynamique à travers la vitesse, constructiviste de caractère révolutionnaire, significatif de l'individualisme et de la religion ou symbolique d'un ordre minimal, manifestent le phénomène de la modernité. L'expression et l'impression du vide de l'oeuvre dans la société se caractérisent par une structure active et tonale qui exprime le rapport social et agit par ses facultés rationnelles, émotionnelles et sensibles.

  • Titre traduit

    Emptiness in work of art and society


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (505 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 479-505

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 06 : 40

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.