L' art dianouménal : de la préhistoire à l'antiquité gréco-romaine

par Éric Combet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bernard Bourgeois.

Soutenue en 2006

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette étude sur l'art occidental a essentiellement comme champ historique l'art de la préhistoire, du Paléolithique au Néolithique, et l'art gréco-romain. Son projet est de montrer que le sens du développement historique de l'art ne correspond pas à son concept hégélien, mais à un autre, d'inspiration nietzschéenne, auquel on a donné le nom de dianouménal. L'analyse de l'art paléolithique que se réfère prioritairement à la théorie chamanique de J. Clottes et D. Lewis-Williams; celle de l'art gréco-romain, aux travaux de J. P. Vernant, P. Vidal-Naquet, P. Veyne, F. Frontisi-Ducroux, A. Rouveret. Sur ces fondements historiques, la discussion philosophique porte, non seulement sur les thèses de Hegel, mais sur celles de M. Foucault, et, bien entendu, sur celles de Platon ou Aristote ( en particulier à propos de la peinture et de la tragédie). Enfin, dans ses moments introductif et conclusif ce travail sur l'art des origines en Occident est mis en relation avec notre modernité.

  • Titre traduit

    Dianoumenal art : from prehistoric art to graeco-roman art


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par Ellipses à Paris

L'art ou la plasticité de l'esprit


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (285 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 270-278

Où se trouve cette thèse ?