Impact de la mise en culture et du drainage sur l’évolution récente des sols : cas des luvisols dégradés de l’Yonne

par David Montagne

Thèse de doctorat en Sciences du sol

Sous la direction de Sophie Cornu et de Lydie Le Forestier.

Soutenue en 2006

à Orléans .


  • Résumé

    Ce travail de recherche a eu pour objectif de quantifier les évolutions récentes des sols induites par les pratiques anthropiques. Parmi les différentes pressions anthropiques exercées sur les sols, ce travail s’est concentré sur l’impact de deux facteurs, la mise en culture et le drainage. L’ensemble de ces travaux a été conduit sur des luvisols dégradés. Nous avons choisi une approche d’analyse de la phase solide des sols sur la base d’échantillonnages en séquences orientées en fonction des facteurs étudiés. Nous avons par ailleurs mis l’accent sur la quantification de l’évolution des phases solides de ces séquences. La mise en culture des sols recouvre une extrême diversité de pratiques susceptibles de modifier l’intensité et/ou le sens de l’évolution des sols. Nous avons montré que cette diversité de pratiques provoquait une diversité d’impacts parfois opposés entre eux. Dans les horizons de subsurface, les pratiques de chaulage ralentissent le processus d’oxydo-réduction par rapport à ce qui est observé sous forêt. A l’inverse, le drainage accélère localement l’intensité du processus d’éluviation et la formation de diverses formes de ségrégations d’oxy-hydroxydes de manganèse. Les comparaisons quantitatives ont montré que l’intensité des évolutions récentes étaient du même ordre de grandeur que celle de l’impact de la formation long terme sur plusieurs milliers d’années. Les évolutions liées au drainage se sont produites en seulement une quinzaine d’années. On conclue à une extraordinaire rapidité de l’évolution récente des sols par rapport aux processus de formation long terme.

  • Titre traduit

    Impact of cultivation and soil drainage on recent soil changes : case of Albeluvisols


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (252 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 213-230

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2006-65
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.