Etude expérimentale de la fissuration dynamique de plaques : application à la fragmentation de réservoirs

par Martial Mosnier

Thèse de doctorat en Mécanique. Énergétique

Sous la direction de Patrice Bailly et de Jérôme Renard.

Soutenue en 2006

à Orléans .


  • Résumé

    La rupture dynamique des réservoirs métalliques pressurisés résulte de la compétition entre la fissuration de la paroi et la sortie du fluide qui en est à l’origine. Pour comprendre ce phénomène, deux études expérimentales ont été mises en œuvre. La première a consisté à soumettre des plaques métalliques à des chargements sous forme d’explosions, et à examiner leur mode de fissuration. Les vitesses de fissuration semblent indépendantes du chargement, tandis que la taille des fragments augmente avec la violence de l’explosion. La deuxième a consisté à faire exploser des enceintes d’environ vingt litres. Elle a permis de confirmer une partie des tendances observées précédemment.

  • Titre traduit

    Experimental investigation of plates dynamic cracking : application to pressurized vessels fragmentation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (310 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 289-299

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2006-32
  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées Centre Val de Loire - Campus de Bourges. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH90 - MOS

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 ORLE 2032
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.