Maxime Du Camp et Gustave Flaubert, deux écrivains au miroir de leur amitié (1840-1893)

par Frédérique Asklund

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Julie Bertrand-Sabiani.

Soutenue en 2006

à Orléans .


  • Résumé

    L'amitié littéraire de Maxime Du Camp et de Gustave Flaubert se développe sur la toile de fond bousculée de la seconde moitié du XIXe siècle. Cette époque de triomphe des valeurs bourgeoises met à mal l'image glorieuse de l'écrivain romantique alors que le monde littéraire, dans ses structures comme dans son fonctionnement, évolue en transformant les formes du travail de l'homme de plume. Du Camp et Flaubert, comme les lettrés de leur génération, n'ont d'autre choix que de repenser leur condition. Ils apportent de manière différente, voire opposée, leurs réponses à travers un dialogue approfondi développe�� sur près de quarante années. Avec en fin de compte la question fondamentale : qu'est-ce qu'un écrivain ? La critique a généralement regardé la relation entre Flaubert et Du Camp de manière abrupte, opposant le premier, parangon de l'artiste pur, au second ramené au rang d'arriviste cynique et envieux. Afin de réviser ce constat hâtif et non exempt de parti pris, nous analyserons tout d'abord leur correspondance, témoignage premier de personnalités dont les contours se dessinent progressivement, et révélatrice d'une double quête d'identité littéraire. Or, ce qui fait le caractère exceptionnel de cette amitié difficile, qui voit se confronter deux figures d'écrivains, ce sont les prolongements qu'il est possible de discerner dans leurs oeuvres. Ce sera notre second niveau d'analyse. Au bout du compte, c'est autour de la question de la (re)création de l'oeuvre littéraire que se scelle l'histoire d'une relation dont notre étude chronologique mettra en valeur la part de réalité et de réécriture, de vérité et de fantasme, d'épanchement sincère et d'éventuelle mauvaise foi.


  • Résumé

    The literary friendship between Maxime Du Camp and Gustave Flaubert developed against the tumultuous second half of the 19th Century. Those times of triumphant middle class values dealt a harsh blow to the glorious image of the romantic writer In the meantime, the literary world evolves both in its structure and its way of functioning by changing the work of the writer. Du Camp and Flaubert, like other men of letters of their generation, had no other choice but to reconsider their condition. They brought their answers in a different, even an opposing fashion, through an extensive dialogue which developed over almost forty years - ultimately raising the fundamental question : what is a writer ? Critics generally too hastily regarded the relation between Flaubert and Du Camp, opposing the former, seen as a model of the true artist, with the latter, who was reduced to the rank of cynical and envious social climber. To revise this somewhat prejudiced judgement, initially we wil analyse their correspondence which gives us a first insight into two personalities that take form progressively, and which reveals a dual quest for literary identity. For in fact, the exceptional aspect of this difficult friendship which confronted two literary figures, are the ramifications which can be seen in their works. This will be our second level of analysis. Finally, we will consider how the matter of (re)creation of literary works is embedded in the story of this relation. Our chronological study wil highlight the degree of reality and rewriting, of truth and fantasy, of sincere outpourings and possible insincerity in this relationship.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (786 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 677-692

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de France. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 125
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.