L' intégration monétaire régionale : une application au cas asiatique

par Kang-Soek Lee

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Saucier.

Soutenue en 2006

à Orléans .


  • Résumé

    Les pays d'Asie sont à la recherche d'un système de taux de change et d’un marché financier commun qui puissent, à la fois, encourager leur commerce, sécuriser et développer leur économie. Le change flottant, l'ancrage au dollar ou au yen, et même une monnaie commune asiatique apparaissent comme autant de solutions alternatives. À la lumière des théories relatives aux zones monétaires optimales et à l'aide des outils économétriques mesurant la symétrie des chocs macro-structurels, la thèse examine et compare l'intérêt relatif de ces options, afin de chercher les meilleures solutions du point de vue de chaque pays d'Asie, ainsi que du point de vue de leur ensemble (ASEAN+Chine+Japon+Corée). La thèse conclut de manière générale qu'une union monétaire asiatique, accompagnée d’accords de libre-échange intra-asiatique, se présenterait comme l'option la plus appropriée pour la stabilité et le développement économique de l'ensemble des pays d'Asie.

  • Titre traduit

    Regional monetary integration : une application au cas asiatique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (367 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 326-355.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D 07-36
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.