La nucléosynthèse stellaire dans l'histoire galactique : analyse des étoiles carbonées

par Thomas Masseron

Thèse de doctorat en Astronomie et astrophysique

Sous la direction de Bertrand Plez et de Francesca Primas.

Soutenue en 2006

à Observatoire de Paris .


  • Résumé

    A la lumière des résultats récents concernant leur nature, leur origine et leur relation possible avec des étoiles de population III (encore non découvertes !), nous étudions un échantillon d'étoiles riches en carbone. Cet échantillon inclut une grande variété d'étoiles carbonées telles que des étoiles à baryum, des étoiles CH, des étoiles pauvres en métaux et une étoile de type de R. Le scénario communément admis invoque le transfert de matière d'une étoile maintenant éteinte. Nos mesures de vitesses radiales confirment statistiquement cette hypothèse. Après une réduction soigneuse des spectres, nous déterminons les abondances d'éléments grâce à des codes d'atmosphère stellaire et de synthèse spectrale de pointe. Nous prouvons que l'impact des molécules sur la structure thermique de l'atmosphère peut induire des effets significatifs sur les abondances et la photométrie. Deux groupes distincts apparaissent au regard des abondances des éléments lourds: des étoiles seulement enrichies en élément s et des étoiles enrichies en éléments s et r. Nous confirmons le scénario du transfert de masse d'une étoile de la branche asymptotique des géantes pour la première famille. Mais l'analyse des abondances du second groupe semble indiquer que leurs compagnons étaient plus massifs. Notre échantillon inclut une étoile très pauvre en métaux de la branche asymptotique des géantes pulsantes, l'étoile la plus évoluée parmi les étoiles pauvres en métaux. Nous observons ainsi indirectement les produits de la nucléosynthèse des étoiles nées dans les premières étapes de notre galaxie. Cependant l'image reste incomplète et d'autres études sont nécessaires afin de comprendre leur origine.

  • Titre traduit

    Stellar nucleosynthesis in the galactic history : the carbon stars


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(186 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.181-186

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Paris). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 8293

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : (043) MAS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.