Amélioration de l'efficacité de la sélection pour le rendement en coton graine du cotonnier Gossypium hirsutum L. Dans un contexte de nouveaux itinéraires techniques

par Emmanuel Sekloka

Thèse de doctorat en Biologie et agronomie

Sous la direction de Grégoire Thomas.

Soutenue en 2006

à Rennes, Agrocampus .


  • Résumé

    Dans la plupart des régions cotonnières d'Afrique de l'ouest et du centre où la culture est essentiellement pluviale, l'étalement croissant des dates de semis du coton entraîne une diversification des itinéraires techniques. Pour produire du matériel végétal adapté, la sélection cotonnière doit diversifier ses objectifs de création variétale. Nous avons donc étudié les stratégies de mise en place de la production chez différentes variétés de cotonnier Gossypium hirsutum L afin d'en identifier les plus productives de les traduire en critères de sélection et de mettre au point des stratégies efficaces pour l'amélioration du rendement dans plusieuers situations de culture pluviale. Quatre essais conduits entre 2002 et 2003 dans deux localités cotonnières du Bénin ont permis de comparer dix variétés à trois densités et à deux dates de semis. Les observations ont porté sur la phénologie et la floraison, l'architecture, la rétention et la répartition des capsules. Ces observations ont été mises en relation avec le rendement et ses composantes. Dans ce travail, nous avons défini un nouvel indicateur de fin de floraison la date de la dernière fleur en première position de branche fructifère et proposé une méthode simplifiée pour l'estimer. Cet indicateur a permis de calculer plus précisément le temps de floraison utile (TFU) qui a bien discriminé le matériel génétique étudié. Nous avons constaté que le retard de semis de l'augmentation de la densité ont des effets similaires : ils retardent l'apparition de la première fleur, raccourcissent le temps de floraison utile, réduisent le développement végétatif de la plante, diminuent la production et le taux de rétention de capsules. La production capsulaire est concentrée sur les parties basses du plant.


  • Résumé

    In most cotton areas of Western and Central Africa cotton is primarily rainfed and sowing dates are more and more spread out in time. Such changes need the develoment of new cropping systems and new genetic material to fit them. The cotton breeding programs have to diversity their breeding objectives in order to develop the varieties adapted to later sowing dates and increased plant stands. In this work we studied the production strategies of several varieties of cotton Gossypium hirsutum L. In order to identify the most productive strategies, to translate them into selection criteria and to develop effective strategies for yield improvement in rainfed cluture. Four trials were carried out between 2002 and 2003 at Parakou and Bohicon (Benin). They compared ten varieties under three densities and two sowing dates. The observatins focused on phenology and flowering, architecture, bool retention and distribution. They were related to yield and its components. We could test a new indicator of the cut-out status of a plant, the date of the last flower giving rise to a first-position bool on fruiting branches (LFP1), and we put-up a simplified method to estimate it. This indicator made it possible to estimate the effective flowering time (EFT) of each variety. We noted that late sowing and high stads have similar effects : they delay first flower opening date (FF), shorten EFT, reduce the vegetative growth and decrease the production as opening date (FF), shorten EFT, reduce the vegeetative growth and decrease the production as well as the bolls retention rate

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (141 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 97-107 p.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C 86
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.