Protection intégrée contre le piétin-échaudage (Gaeumannomyces graminis tritici) du blé d'hiver

par Sabah Ennaïfar

Thèse de doctorat en Biologie et agronomie

Sous la direction de Philippe Lucas.

Soutenue en 2006

à Rennes, ENSA .


  • Résumé

    Gaeumannomyces graminis var. Tritici est un champignon tellurique pathogène responsable du piétin-échaudage des céréales à paille qui peut être à l'origine de pertes de rendement importantes. Le développement de ce champignon dépend de nombreux facteurs liés à la succession de culture, àl'itinéraire technique, au climat et au sol. L'agriculteur peut contrôler le piétin échaudage et réduire son impact sur le rendement en modifiant le système de clture (succession culturale, semis tardif, fertilisation azotée, traitement fongicide etc. ). A ce jour aucun outil d'aide à la décision n'a été développé pour définir de nouvelles méthodes de protection intégrée contre le piétin-échaudage du blé. L'objectif de ce travail est de développer un modèle simulant l'effet des systèmes de culture sur le piétin-échaudage en fonction de variables d'entrée facilement accessibles. Préalablement à ce travail de modèlisation, des expérimentations ont été conduites en 2001 – 2003 afin d'étudier l'effet du mode de gestion de l'interculture sur le développement du champignon. En effet, la succession culturale joue un rôle très important. Cependant elle a jusqu'ici été analysée sans prise en compte de la période d'interculture. Cinq couverts végétaux (colza, moutarde, ray-grass, repousses de blé, avoine) et un maintien du " sol nu " entre deux cultures de blé ont été comparés. En monoculture de blé aucun effet lié à la gestion de l'interculture n'a été observé sur le piétin-échaudage. Le niveau faible de maladie causé par le déclin explique cette absence d'effet. Entre une première et une deuxième année de culture de blé, le risque le plus élevé a été observé après les repousses de blé, le lus faible après un sol maintenu " nu " sans couvert. Le colza (cv Lutin) est sans effet alors que moutarde (cv Carnaval) et avoine (cv Ourasi) donnent les meilleurs résultats (après "sol-nu "), mais principalement lorsque leurs résidus sont enfouis avant le semis de blé.


  • Résumé

    Gaeumannomyces graminis var. Tritici is a soiborne fungus responsible of the take-all of cereals. This disease causes I mportant yield losses. The development of the fungus depends on many factors : crop rotation, crop management, climate and soil conditions. Farmers can control take-all and reduce its impact on yield by modifying their cropping systems (crop succession, late sowing, nitrogen fertilization, seed treatment, etc). So far no decision-support tool has been developed for the design of new methods of integrated crop protection against take-all of winter wheat. This work aims at developing a model to simulate cropping systems and climate effects on take-all using easy-to-measure input variables. Preliminary to the modelling work, however, several field experiments were conducted I the years 2000-2003 to estimate the effect of the summer-fallow period management on take-all. This factor was not studied in detail in previous studies. Five summer-crops (oilseed rape, mustard, ryegrass, oats, wheat volunteers) plus a bare soil situation were compared. In wheat monoculture, summer-fallow management had no effect on take-all. This was explained by reduced levels of disease related to take-all decline. Between first and second wheat crops, the highest risk was observed following wheat volunteers, and the lowest following the bare soil. Oilseed rape (cv Lutin) did not show any significant effect on take all incidence, whereas mustard (cv Carnaval) and oast (cv Ourasi) were the best candidates. These summer-crops decreased disease incidence and severity particularly when their residues were buried before wheat sowing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 173-183 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : A 45
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.