Dynamique spatio-temporelle de l'anthracnose des baies de caféier arabica due à Colletotrichum kahawae [Waller & Bridge], au Cameroun : analyse des principaux facteurs déterminants de la maladie

par Joseph Mouen Bedimo

Thèse de doctorat en Ressources phytogénétiques et interactions biologiques

Sous la direction de Jean-Loup Notteghem.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Spatio-temporal dynamics of arabica Coffee Berry Disease caused by Collectotrichum kahawae [Waller Bridge], in Cameroon : analysis of the main determinant factors of the diseasezeng


  • Résumé

    L’anthracnose des baies ou Coffee Berry Disease (CBD), due à Colletotrichum kahawae constitue une importante contrainte pour la culture du caféier arabica (Coffea arabica L. ), dans les grandes zones de production d’Afrique. Cette maladie est spécifique des baies vertes et peut entraîner environ 60% de pertes de récoltes, dans les conditions particulièrement favorables la maladie. Une meilleure connaissance des modalités de développement des épidémies, permettrait d’optimiser les méthodes de lutte. La dynamique des interactions entre l’agent pathogène, son hôte et l’environnement, ont été étudiées par une approche expérimentale, sur deux sites à forte incidence de la maladie au Cameroun. L’étude de la dynamique spatio-temporelle du CBD a montré que les épidémies évoluent au cours du temps suivant un modèle logistique et que leur progression spatiale peut se faire à partir des foyers d’infection. Ces foyers apparaissent une à deux semaines après le début de la maladie et s’estompent au moment de sa progression maximale, lors de la phase exponentielle. Les expérimentations conduites pour vérifier les hypothèses sur l’origine de ces foyers d’infection, ont permis de déterminer les facteurs régissant les épidémies de CBD. La sévérité de la maladie est négativement corrélée aux températures ; les baies ne sont quasiment pas infectées en l’absence des pluies. Enfin, la pression de l’inoculum primaire et l’allo-inoculum sont déterminants dans le déroulement des épidémies de CBD. Nos travaux permettent de poser les bases d’une meilleure compréhension de la progression spatio-temporelle de cette maladie. La taille d’entretien, la destruction des baies momifiées et l’ombrage des caféiers créent des conditions environnementales permettant de limiter le développement du CBD. Les pratiques agricoles qui réduisent la quantité d’inoculum primaire et qui réduisent la croissance et/ou la dispersion de l’agent pathogène peuvent être envisagés pour un contrôle efficace du CBD.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 107 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 131 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.