Les adhésifs automordançants sont-ils plus adaptés à la surface dentinaire préparée avec le laser Er : Yag ? : étude in vitro et sous pression trans-dentinaire

par Nathalie Brulat-Bouchard

Thèse de doctorat en Chirurgie dentaire. Odontologie

Sous la direction de Jean-Paul Rocca.


  • Résumé

    Notre étude se propose d’évaluer les interactions entre trois types d’adhésifs automordançants (le CSE Bond, le XenoIII et le iBOND) et le substrat dentinaire préparé au laser Er : YAG ou à la fraise. Les surfaces préparées avec le laser ont été analysées en microscopie optique, électronique à balayage et en XPS. Nous avons ensuite étudié les interactions entre ces trois adhésifs automordançants et le substrat. Nos études de mouillabilité ont montré que la surface préparée au laser est plus hydrophile et poreuse que la surface fraisée. Les monomères acides des adhésifs automordançants sont eux aussi hydrophiles et pénètrent plus rapidement sur la surface préparée au laser. Un essai mécanique de cisaillement avec pression trans-dentinaire a ensuite été conçu de manière à évaluer l’adhérence du joint dentinaire collé. L’adhérence sur surface fraisée s’est avérée statistiquement équivalente à celle de la surface préparée au laser pour le Xeno III et supérieure pour les deux autres. Le CSE bond présente les meilleurs résultats sur les deux types de surfaces. Les essais de cisaillement réalisés sur le CSE Bond avec pression ont montré des valeurs d’adhérence comparativement plus faibles sur surfaces fraisées alors qu’elles restaient équivalentes sur surfaces préparées au laser. La présence de boue dentinaire sur surface fraisée tend à favoriser l’adhérence d’adhésifs chargés. Cependant, le collage sur une surface propre et préparée au laser, avec ou sans pression trans-dentinaire, est plus reproductible que celui obtenu sur une surface fraisée recouverte de boue dentinaire.

  • Titre traduit

    Self etching adhesive systems are ther more suited to Er : YAG laser treated dentin ? : in vitro study and trans-dentin pressure


  • Résumé

    The goal of this study is to estimate the interactions between three self etching adhesive systems (CSE Bond, Xeno III and iBond) and dentin prepared using either burr or Re : YAG laser. Optica microscopy, SEM and XPS have been used to characterize lased surfaces. We have then studied the interactions between these three self etching adhesive systems and the substrate. Wettability studies have shown that lased surfaces were more absorbents and porous than burred surfaces. The self etching acid monomers are also absorbents and penetrate faster in lased surfaces. We have then set up a mechanical shearing test in order to evaluate the shearing strength of the bond. Shearing strength seems to be higher on burred surfaces than on lased surfaces. However these in vitro results are obtained on a dry surface which is not really physiological. We have thus adapted the device in order to generate a trans-dentinal pressure using demineralised water. With pressure, CSE Bond shearing strengths appeared to be comparatively lower on burred surfaces but remained equivalent on lased surfaces. We have also carried out a study of resin tags for the three self etching adhesive systems and for the two preparation techniques. The smear layer presence on burred surfaces seems to improve the bonding strength of filled adhesive resin. However these bonding strength measurements on a clean and lased surface – with or without trans-dentinal pressure – are more reproductive than for a burred surface with smear layer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres. Résumés en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 06NICE4060
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.