Caractérisation fonctionnelle du système MCH/MCH-R1 dans des modèles neuronaux et immunitaires : de nouveaux rôles pour la MCH ?

par Natacha Grand

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Jean-Louis Nahon.


  • Résumé

    La « Melanin-Concentrating Hormone » (MCH) est un neuropeptide cyclique de 19 acides aminés chez les mammifères, principalement exprimé au niveau de l’hypothalamus, où il est impliqué dans plusieurs fonctions comme la régulation de la prise alimentaire ou l’homéostasie énergétique. La MCH est également présente dans de nombreux organes périphériques comme le thymus, la rate ou l’intestin. Deux récepteurs à la MCH, nommés MCH-R1 et MCH-R2, ont été clonés. La majorité des effets connus de la MCH semble être médiés par le MCH-R1. Dans la première partie de mes travaux, nous avons caractérisé les voies de transduction et les effets cellulaires observés après l’activation du récepteur MCH-R1 dans des modèles neuronaux. Ainsi, dans des lignées de neuroblastomes humains, les cellules SH-SY5Y, nous avons pu montrer qu’après traitement par la MCH, seule la voie des MAPK est activée par phosphorylation de Erk1/2, conduisant de manière sélective à une différenciation neuronale. De plus, nous avons montré par des études de puces à ADN et de PCR quantitative que cette pousse neuritique est associée à l’activation d’une vingtaine de gènes dont certains sont impliqués dans la différenciation cellulaire. Nous avons ainsi mis en évidence un rôle potentiel du système MCH/ MCH-R1 dans la différenciation des neuroblastomes, exprimant le récepteur de façon endogène.

  • Titre traduit

    Functional characterization of MCH system in neuronal and immune modele : new role for MCH ?


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans un second temps, nous avons entrepris l’étude de la MCH et de son récepteur dans un organe lymphoïde primaire : le thymus. Nous avons tout d’abord mis en évidence la présence de MCH dans les cellules épithéliales médullaires du thymus et de son récepteur MCH-R1 dans les thymocytes double négatif (DN), simple positif CD4 et CD8. Des études ex-vivo utilisant les souris invalidées pour le récepteur ont montré que la MCH et son récepteur peuvent être impliqués dans la maturation des thymocytes de souris, notamment en agissant au niveau des stades DN2 et DN3. Des études in vivo de transfert de moelle ont confirmé un potentiel rôle du système MCH dans la différenciation thymocytaire. Ces résultats ont permis de mettre en évidence un rôle de la MCH dans la différenciation des lymphocytes au sein du thymus de souris.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (133 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 119-133. Résumé en français

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 06NICE4051
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.