Création et rôle de la connaissance dans la performance sociale de l'entreprise : application dans l'industrie aromatique

par Anne Barraquier

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Alice Guilhon.

Soutenue en 2006

à Nice .


  • Résumé

    La thèse met à jour les liens entre responsabilité sociale de l'entreprise et connaissance organisationnelle, en optant résolument pour une perspective stratégique. Prenant le modèle de performance sociale comme point de départ, la recherche examine comment les théories de l'apprentissage organisationnel et de la création de connaissance permettent d'appuyer ce modèle sur une dynamique intrinsèque fondée sur la connaissance, et de renouveler ainsi l'approche stratégique de la responsabilité sociale, jusque là orientée sur la recherche d'un lien direct entre performance sociale et performance financière, ou indirect entre performance sociale, réputation de la firme et performance financière. La question de savoir comment la connaissance est créée au cours du traitement des demandes sociales, et quel rôle joue cette connaissance sur la performance de l'entreprise, constitue le fil conducteur de l'étude. L'industrie aromatique, dont les enjeux de performance sociale sont au cœur des routines organisationnelles, fait ici l'objet d'une étude qualitative dans six entreprises leaders du secteur, dont trois constituent les cas majeurs. Dans cette industrie dont le cœur de métier est la fabrication de parfums et d'arômes, la réglementation est stricte et les exigences des clients sont élevées, en termes d'innocuité des produits, de sécurité des procédés et de protection de l'environnement naturel. Ainsi cette industrie constitue-t-elle un terrain d'exploration très fertile pour fournir des éléments de réponse à la question de recherche. Cette étude exploratoire, met à jour de nombreux mécanismes de création de la connaissance liés à la responsabilité sociale, naissant de l'apprentissage issu de changements de comportements, par les coopérations intenses internes et externes, les partages et transmissions de connaissance tacite ou explicite. Les connaissances ainsi créées jouent un rôle sur l'accroissement des compétences individuelles, l'expertise collective de la firme, ses capacités d'innovation et de maîtrise du risque. Elles accroissent ainsi la compétitivité de l'entreprise et sont en mesure de lui fournir un avantage concurrentiel, à condition qu'elle sache gérer ces connaissances pour en faire des capacités dynamiques inimitables.


  • Résumé

    The thesis reveals the links between corporate social responsibility (CSR) and organizational knowledge, opting resolutely for a strategic perspective. Taking the model of social performance as a starting point, the research examines how theories of organizational learning and knowledge renew the strategic approach to CSR, hitherto focused on finding either a direct link between social performance and financial performance, or an indirect one between social performance, reputation and financial performance. The question of how knowledge is created during the processing of social demands, and what role it plays on business performance is the backbone of the study. The flavor and fragrance industry (F&F) deals routinely with issues of social performance. This qualitative study was conducted in six leading F&F companies, three of which are major cases. In this industry, where the core business is the design and manufacturing of fragrances and flavors, regulation is strict and customer requirements regarding product safety, process security and protection of the natural environment are high. This industry is a promising field of investigation for this research question. This exploratory study unveils numerous mechanisms of knowledge creation related to social responsibility, which emerge out of behavioral changes due to intense internal and external cooperation, and tacit and explicit knowledge transfers. The created knowledge increases individual skills, the collective expertise of the firm, and the organizational capacity for innovation and risk control. As a result, the organization develops its competitive advantage, provided that it manages the acquired knowledge to build inimitable dynamic capabilities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (403 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 377-386

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 06NICE0027
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06NICE0027bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.