La reconstruction à l'interface entre syntaxe et sémantique : ou comment interprétere les copies syntaxiques

par Nicolas Guilliot

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Hamida Demirdache.

Soutenue en 2006

à Nantes .


  • Résumé

    En Grammaire Générative, on fait appel à la notion de reconstruction pour rendre compte de l'interaction entre le détachement syntaxique (dislocation, interrogation ou relativisation) et les contraintes structurales sur l'interprétation d'une phrase, telles que la portée syntaxique des quantifieurs ou les conditions de liage. À partir de données issues de la résomptivité dans les langues sémitiques et celtiques, et également en français ou en anglais, notre étude remet en question l'analyse classique de la reconstruction basée sur la notion de mouvement syntaxique, et propose alternativement une approche innovante de la reconstruction basée d'une part sur la présence de copies résultant soit du mouvement, soit de l'ellipse, et d'autre part sur l'interprétation des copies comme des descriptions indéfinies ou définies. Enfin, notre étude montre comment la reconstruction pourrait être appréhendée par un modèle formalisant l'interaction entre grammaire et parsing : la Syntaxe Dynamique.

  • Titre traduit

    Reconstruction at the syntax/semantics interface : on copy interpretation


  • Résumé

    In Generative Grammar, reconstruction corresponds to the interaction between displacement structures, such as relativization, dislocation or interrogation, and structural constraints which drive sentence interpretation, such as quantifier scope or binding conditions. Building on novel data from resumption in Semitic and Celtic languages, as well as in French and in English, our study shows that the traditional analysis of reconstruction based on the presence of movement is empirically and theoretically inadequate, and further argues for a new approach based syntactically on the presence of copies resulting from either movement or ellipsis, and based semantically on the interpretation of copies as either indefinite or definite descriptions. Our study finally shows how reconstruction can be dealt with within a model of the interaction between grammar and parsing, namely Dynamic Syntax.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (X-220 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 211-220

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 NANT 3040
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.