L' armée indienne au service d'une politique de puissance de la défaite de 1962 au conflit indo-pakistanais de 1971

par Martial Le Goff

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Weber.

Soutenue en 2006

à Nantes .


  • Résumé

    Depuis l’indépendance de l’Inde, Nehru se pose en leader du tiers-monde, sa politique du non-alignement ayant pour objectif de rejeter toute alliance militaire en cas d’agression, de préserver l’Union d’un conflit avec ses puissants voisins communistes et permettre de limiter les dépenses militaires, pour mieux assurer le développement économique. La défaite de 1962 face à la Chine oblige l’Inde à revoir cette politique, surtout après la demande d’aide à l’Occident et dans le cadre d’un plan quinquennal des forces armées (1964-1969), à se doter d’un potentiel militaire conséquent qui lui permet d’écarter la menace pakistanaise en 1965 et 1971. C’est surtout après 1965, après l’ultimatum chinois, que le grand bond sera réalisé. L’Inde décide de se doter d’un armement et d’une organisation militaire destinés à affronter également la Chine en cas de menace. Cette étude porte sur les différents facteurs qui ont contribué à la constitution de l’une des plus puissantes armées du monde : recrutement, effectifs, rapports de l’armée avec la nation, armement et coopération avec les grandes puissances, l’URSS notamment, de loin le plus important fournisseur d’armes. Nous nous sommes efforcés de mettre en valeur le rôle de cette armée dans la politique intérieure et extérieure de Delhi, l’analyse des questions militaires étant indissociable d’une étude des relations internationales et des enjeux géostratégiques dans la région. Cette étude ne serait pas complète sans une vision socioculturelle interne de l’Inde en y incluant les traditions militaires depuis la conquête des Moghols. Since India’s independence, Nehru has acted leader of the Third World with his policy of non-alignment rejecting any military alliance in case of attack (aggression), thus preserving the nation from a conflict with one of the powerful communist neighbours and reducing any military expense in order to better contribute to it’s economical development. In light of the 1962 defeat against China, India had to review its policy, especially after having requested the help from the western countries and being in the midst of a five year military plan to buy subsequent equipment to ward off the pakistanese threat in 1965 and 1971. This was further the case following the Chinese ultimatum in 1965 and saw India take the decision to equip its army and build a military organisation capable of facing China in conflict.

  • Titre traduit

    The indian army serving a policy of a power politics following it's 192 defeat until the Pakistanese-indian conflict in 1971


  • Résumé

    This will look at the different factors that contributed to the creation of one of the world’s most powerful armies : recruitment, manpower, relations between the army and its nation, armament and cooperation with the power nations, mostly the Soviet Union who acted as the leading arms supplier. This study greatly emphasises the value of the Indian army’s role in the internal and external politics of Delhi, the analyse of the military issues linked to an understanding of national relations and the geo-strategic issues in the region. Throughout this study, a socio-cultural view of India is integrated, including military traditions since the Moghul's conquest.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1428 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 1350-1417

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Droit.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (CRHIA).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : IN 522 (1-2-3)
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 355.309 54 LEG

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006NANT3032
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.