Vers une perspective relationnelle dans l'apprentissage d'une langue étrangère : cultures d'appartenance et cultures partenaires, une approche à construire (le cas du russe pour francophones)

par Irina Andrééva-Sussin

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Jacqueline Feuillet.

Soutenue en 2006

à Nantes .


  • Résumé

    La recherche porte sur la construction de la perspective relationnelle dans l’enseignement d’une langue étrangère, à travers la mise en place d’un dialogue de cultures. Son but est de démontrer la nécessité et la possibilité de prendre en compte les relations entre les cultures d’appartenance et les cultures partenaires, mais aussi au sein de ses cultures, aux niveaux interpersonnel et interculturel. S’inscrire dans une perspective relationnelle signifie que la culture de la langue étudiée n’est plus considérée comme cible à atteindre, elle devient partenaire d’une relation. Chaque participant d’une rencontre devient ainsi agent actif de la construction de sens. Le concept de perspective permet d’envisager des prolongements et des changements nécessaires en fonction des contextes, des objectifs, ainsi que des participants à ces rencontres. Cette démarche est proposée (courriel, visioconférences…) aux étudiants de l’Université dans leur apprentissage du russe.

  • Titre traduit

    Towards a relational perspective in foreign language learning : relying native learner's cultures and partner cultures, a proposed approach (the case of russian for french speakers)


  • Résumé

    This study deals with the construction of a relational perspective in foreignlanguage classes through implementing a culture dialogue. The purpose is to demonstrate the possibility and necessity of considering existing relations both between and within native learner’s cultures and partner-cultures, on the interpersonal and intercultural levels. Focussing on the relational perspective means that the culture of the foreign language is no longer considered a target to be attained; it becomes a partner in the relationship. Each participant in an encounter plays an active role in the construction of meaning. The concept of perspective enables us to envisage new developments and changes required by context(s), objectives, or participants in intercultural encounters. An application of this dimension is proposed (e-mail, video-conference…) to University students in Russian language learning.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (480 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 279304. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 NANT 3026
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.