De George Sand à Noëlle Châtelet : l'émergence d'une écriture féminine à travers la relation mère-fille

par Lucienne Robert-Chapé

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Pierre Masson.

Soutenue en 2006

à Nantes .


  • Résumé

    Le travail propose une lecture diachronique, à travers les autobiographies et les romans écrits par les femmes de lettres depuis George Sand jusqu’ à Noëlle Châtelet, de 1854 jusqu’à 2004, de l’évolution de la peinture des relations mère-fille, et de son importance essentielle dans les oeuvres. Elle suit l’accession des femmes à une reconnaissance sociale, qui se développe surtout au XX°siècle ; après avoir été un modèle romanesque pour Sand et Colette, le personnage maternel devient un emblème social sous la plume de Leduc, et surtout de Beauvoir, qui met en théorie sa place et son exploitation, qu’elle amplifie dans ses romans et ses récits autobiographiques. La mère devient ensuite une figure allégorique de la mort chez Duras et Yourcenar, avant de fournir à Cardinal et à Sarraute, l’occasion d’une libération par la parole. Les romancières suivantes, dans un mouvement opposé, font de la mère en fin de vie un modèle, dans lequel elles se retrouvent, jusqu’à se soumettre entièrement à leur volonté, dans l’œuvre de Châtelet. Après s’être libérées de la mère, et avoir écrit contre elle, les romancières écrivent pour elle : l’émergence de la littérature féminine a suivi la libération d’avec la mère, mais le processus s’est finalement inversé.

  • Titre traduit

    From George Sand to Noëlle Châtelet : the emergence of a feminine writing through the relationship between mother and daughter


  • Résumé

    This work concentrates on a diachronic presentation, through autobiographies and novels written by women of letters, of the evolution of the way in which the relationships between mother and daughter are depicted and of their essential importance in the works. This evolution follows the accession of women to a level of social recognition which has mainly been attained during the 20th century; after having been a novelistic model for Sand and Colette, the mother figure becomes a social emblem under the pen of Leduc and above all of Beauvoir who theorizes her place and exploitation which are amplified in her novels and autobiographical narratives. The mother then becomes an allegorical figure embodying death according to Duras and Yourcenar, before providing Cardinal and Sarraute with the opportunity of a liberation through speech. The following women writers, in an opposite process, turn the mother at the end of her life into a role model, in whom they can recognize themselves to the extent that they submit themselves entirely to her will, in Châtelet’s works. After having freed themselves from the mother figure and having written against her, women writers now write for her; the emergence of a feminine literature followed up a liberation from the mother, but the process has been reversed

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (431 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 426-431

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.