La Division navale d'Extrême-Orient, 1870-1940

par Hervé Barbier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Weber.

Soutenue en 2006

à Nantes .

  • Titre traduit

    ˜The œfrench Far eastern naval Division


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    C’est sous la IIIe République que la présence de la marine française a été la plus générale et la plus durable en Extrême-Orient. Du détroit de Malacca à Yokohama, du delta du Song Koî à la vallée du Yang-tsé, de l’humiliation de 1870 à celle de 1940, le pavillon tricolore a flotté en permanence sur les mers extrêmes-orientales. De la conquête du Tonkin à la Seconde Guerre mondiale, les marins ont été les artisans d’une diplomatie active. Or, un décalage se développe entre leur rôle, dans une conjoncture qui augmente l’intérêt géostratégique de la zone, et les moyens imparfaits mis en œuvre pour le remplir. Au fil des ans, la marine française devient le témoin de la chute de la dynastie des Qing, de l’affirmation du nationalisme chinois et de l’impérialisme japonais. Une étude de la DNEO à travers ses interventions, ses relations, ses bâtiments et ses équipages, permet de mieux l’appréhender en tant qu’instrument privilégié de la diplomatie française sous la IIIe République.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1093 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 1051-1093

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 NANT 3019
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Bibliothèque Paul Bois.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : E 1134
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.