Traducteurs d'histoire : histoires de traduction, trois écrits biographiques de Stefan Zweig traduits par Alzir Hella

par Anne-Elise Delatte

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Herbert Holl et de Hans T Siepe.

Soutenue en 2006

à Nantes en cotutelle avec l'Universität Düsseldorf .

  • Titre traduit

    History translators, translation stories : three biographical writings of Stephan Zweig translated by Alzir Hella (Fouché, Marie-Antoinette, Mary Stuart)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre thèse part à la recherche du traducteur français de Stefan Zweig, Alzir Hella, ouvrier typographe, anarchiste, homme de lettres, dont l'histoire est ancrée dans celle de la première moitié du XXème siècle et, grâce à l'étude détaillée des textes français et de leur source allemande, cherche à révéler quel traducteur il a été. Après avoir évoqué les différents types d'écrits historiques, nous nous sommes arrêtée sur la biographie, elle-même histoire entre les lignes. Nous avons rapproché les deux hommes, Stefan Zweig, écrivain de l'histoire, et Alzir Hella, traducteur dans l'histoire, cherchant comment leurs pas s'étaient croisés et ce qui, à leur époque troublée, avait lié le bourgeois autrichien et le syndicaliste français. Nos recherches nous ont permis de mettre à jour une correspondance inédite, plus de cent lettres où Zweig exprime à son ami Hella son affection, son souci, sa passion, ses craintes, son désespoir, mais aussi son exigence, son intégrité et sa confiance, témoin d'un travail commun au service d'une œuvre nouvelle pour un nouveau public. Après avoir étudié le contexte éditorial cibliste de l'époque et observé la réception en France de la traduction de l'œuvre zweigienne, nous avons interrogé les textes français de trois biographies de personnages historiques connus du public français, celles du " ténébreux " Fouché, " l'homme politique ", l'" être absolument amoral ", de Marie-Antoinette, " nature moyenne ", " reine éprouvée et élue de toutes les souffrances " et de Marie Stuart, " femme au sang chaud ", reine " qui n'éprouva dans sa vie qu'une passion, mais qui s'y abandonna jusqu'au bout ". Par une comparaison des textes originaux et de leur traduction en français, nous avons tenté de mettre en lumière, en étudiant le fonctionnement interne des oeuvres, leurs systématismes, leurs réseaux de signification, leur syntaxe, leur rythme, l'art traductif d'Alzir Hella et son souci d'offrir à ses lecteurs une prose riche, claire et déliée, fidèle au sens plus qu'à la lettre du texte.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (687 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 585-599. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 NANT 3009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.