Matériaux multiphasés pour l'ingéniérie tissulaire osseuse

par Damien Le Nihouannen

Thèse de doctorat en Odontologie. Ingéniérie tissulaire osseuse. Biomatériaux

Sous la direction de Guy Daculsi et de Pierre Layrolle.


  • Résumé

    Les affections ostéo-articulaires touchent des millions de personnes dans le monde et ce nombre augmente avec le vieillissement de la population. Les autogreffes et les allogreffes osseuses demeurent des matériaux de prédilection dans le traitement des pertes du tissu osseux. Parmi les substituts synthétiques, les biocéramiques phosphocalciques sont les plus utilisés grâce à leurs propriétés de bioactivité et d'ostéoconduction. Bien qu'elles ne soient pas généralement reconnues comme ostéoinductrices, notre étude a montré que l'implantation ectopique de granules de céramique conduit à la formation d'un tissu osseux. Nous avons ensuite étudié les applications de cette biocéramique en ingénierie tissulaire osseuse. Notre première approche a été d'associer ce matériau avec une matrice extracellulaire, la fibrine, en présence ou non de moelle osseuse. L'étude des propriétés de ce biomatériau composite/hybride a montré des caractéristiques ultra structurales, mécaniques et biologiques optimales pour des applications d'ingénierie tissulaire osseuse. Ces matériaux possèdent également des propriétés biologiques permettant la régénération et la formation du tissu osseux. Dans une seconde approche, le comportement de cellules de moelle osseuse ensemencées sur la matrice phosphocalcique a été analysé. Ces études ont permis de souligner la complexité des interactions cellules/matériaux en ingénierie tissulaire osseuse. L'ensemble de ce travail a montré le potentiel biologique des matériaux multiphasés pour des applications de reconstruction de défauts osseux.

  • Titre traduit

    Multiphasic materials for bone tissue engineering


  • Résumé

    Millions people worldwide suffer from osteoarticular diseases and this number is increasing with the ageing of the population. Bone autografts and allografts remain the most employed materials for filling bone defects. Among synthetic bone substitutes, calcium phosphate bioceramics are widely used due to their bioactivity and osteoconductive properties. Although bioceramics are not generally recognized as osteoinductive, our study shows that ectopic implantation of ceramic granules led to the formation of mineralized bone tissue. Applications of this bioceramic in bone tissue engineering were studied. Our first approach associated this material with an extracellular matrix, the fibrin, with or without addition of bone marrow. Study of this composite/hybrid bone substitute properties have shown optimal ultra structural, mechanical and biological properties for bone tissue engineering. These materials also exhibited biological properties allowing bone tissue regeneration and formation. In a second approach, bone marrow cells were seeded onto calcium phosphate matrix. These studies have shown the complexity of cells/materials interactions in bone tissue engineering. The overall work demonstrated the biological potential of multiphasic materials for applications in bone tissue reconstruction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (116-[pag. mult.] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 95-116 f. [289 réf.]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 NANT 01-VS
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service de documentation scientifique de l'UFR d'Odontologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : ODONTO01235
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7426
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.