Construction collaborative du discours au sein de réunions de travail en entreprise : de l'analyse micro-linguistique à l'analyse socio-interactionnelle : le cas d'un Parc départemental de l'Equipement

par Virginie André

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Philip Riley.

Soutenue en 2006

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Cette thèse cherche à explorer le fonctionnement discursif et interactif de réunions de travail. Différents champs disciplinaires sont convoqués pour les analyser étant donné que les pratiques et les activités discursives actualisées dans ce genre de discours sont imbriquées dans des situations de travail et de communication particulières insérées dans des enjeux sociaux, culturels, identitaires et relationnels complexes. Cette étude s'intéresse plus particulièrement aux corrélations entre les pratiques langagières des interactants et les facteurs extralinguistiques des réunions de travail. L'analyse d'un corpus de quarante heurres d'enregistrements et de 331 000 mots transcrits permet d'identifier les pratiques langagières contribuant à la collaboration du discours entre les participants. Quatre phénomènes discursifs et interactionnels sont étudiés : l'énonciation conjointe, la reprise, les apparitions du marqueur hein et du couple oui non.

  • Titre traduit

    Collaborative construction of discourse in business meetings : from micro-linguistic analysis to socio-interactional analysis : case-study of a regional supply depot


  • Résumé

    The aim of this thesis is to investigate the discursive and interactive functioning of business meetings. Recourse is had to a number of different disciplines, since the practices and discursive activities instantiated in this genre are interwoven into a variety of specific communicative situations and working contexts. This study focuses in particular on the correlations between the participants' communicative practices and the extralinguistic factors impinging on business meetings. In particular, calling on a corpus consisting of transcriptions of forty hours of sound recordings containing 331,000 words, it sets out to identify those communicative practices which contribute to the collaborative construction of discourse by participants. Detailed analyses of four discursive and interactional phenomena are presented, including the joint construction of discourse, repetition, and occurrences of the discourse markers hein and oui non.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1053 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 452-472 (vol.1). Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 006/5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.