Le partage de l'eau au Moyen Orient

par Omar Alokour

Thèse de doctorat en Droit international public

Sous la direction de Jean Charpentier.

Soutenue en 2006

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Au Moyen Orient, les ressources de l'eau sont limitées et partagées entre des Etats dont les relations sont conflictuelles. Afin de répondre à leurs besoins en eau, les Etats ont privilégié des initiatives unilatérales plutôt que le dialogue et la coopération. Cette négation des intérêts des autres Etats n'a fait que renforcer les causes de différends. De surcroit, le droit international est lacunaire dans ce domaine, ce qui ne fait qu'amplifier l'anarchie dans cette zone et laisse les rapports de force régler, du moins temporairement, les problèmes liés à l'eau.

  • Titre traduit

    Water's partition in the Middle East


  • Résumé

    In the Middle East, water's ressources are limited and distributed between some countries which have conflicting relations. Some privileged countries prefer unilateral initiatives more than dialog and cooperation. This conflicted interests between other countries enforce the reason of the clash. In this field, the international law is open.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (331 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [310]-320.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Droit et sciences économiques.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : DN 2006/10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.