Relation entre scoliose idiopathique et pratique d'activités physiques et sportives

par Cédric Meyer

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Philippe Perrin.


  • Résumé

    L’influence de la pratique d’activités physiques et sportives (APS) sur la scoliose idiopathique (SI) demeure encore incertaine. Le but de cette thèse a été de déterminer l’éventuelle existence d’une relation entre ces deux éléments et, si tel était le cas, d’en définir les caractéristiques. Deux cent un adolescents porteurs de SI et un groupe témoin de 192 sujets ont complété un questionnaire à visée épidémiologique concernant la pratique d’APS. Les adolescents qui pratiquaient les activités gymniques (AG) étaient plus nombreux dans le groupe de ceux porteurs de SI que dans le groupe témoin (P < 0,001). La pratique d’AG a été choisie avant le diagnostic de la SI. De plus, puisque la pratique d’AG n’est pas considérée comme une thérapie ni comme un précurseur de la SI, la distribution observée pourrait être liée à un facteur commun qui pourrait à la fois augmenter l’incidence de la SI et favoriser la pratique des AG. La laxité articulaire (LA) pouvant être ce facteur commun, a été évaluée chez 42 adolescentes porteuses de SI, ainsi que chez 21 adolescentes d’un groupe témoin. Les patientes porteuses de SI, pratiquant ou non d’AG, présentaient une LA supérieure à celles du groupe témoin, pratiquant ou non d’AG. Les adolescents avec une importante LA pourraient s’orienter préférentiellement vers ce type de pratique en raison d’une plus grande habileté. Ainsi, la distribution plus importante d’adolescents porteurs de SI qui pratiquent des AG s’expliquerait par une LA plus grande. La pratique d’APS, incluant les AG, n’aggravant pas la SI et permettant une rééducation complète de l’adolescent porteur de SI, peut ainsi être recommandée par les médecins.

  • Titre traduit

    Relation between idiopathic scoliosis and practice of physical and sporting activities


  • Résumé

    The influence of physical and sporting activities (PSA) practice on idiopathic scoliosis (IS) is still uncertain. The aim of this study was to investigate whether such an influence exists and if so, to determine its characteristics. Two hundred and one teenagers with IS and a control group of 192 adolescents completed an epidemiological questionnaire concerning PSA practice. Those practising gymnastics were more numerous in the IS group than in the control group (P < 0. 001). Moreover, the practice of gymnastics was chosen before IS was diagnosed. As gymnastic activities are considered neither as a therapy nor as a precursor of IS, the distribution observed could be linked to a common factor that both increases the likehood of IS and favors the practice of gymnastics. Joint laxity (JL) may be such a common factor, and was therefore tested on 42 girls with IS and 21 girls of a control group. IS patients, practising gymnastics or not, showed a higher JL than the control group practising gymnastics or not. Futhermore, the groups practising gymnastic activities did not show higher JL levels than the other groups. Children with higher JL could be drawn toward gymnastics because of their ability to adapt to the constraints of this sport. Girls with a high JL may therefore be prone to developing IS. The fact that most teenagers with IS practise gymnastics could be related to a higher JL. Thus, the practice of PSA which not alters IS and allows complete rehabilitation of the adolescents with IS could be recommended by physicians and orthopedic surgeons.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (98 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 73-83

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SC N2006 174
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.