Quand la somme implicite de deux chiffres est plus prégnante que leur traitement individuel : étude des processus mnésiques dans le champ de la cognition numérique

par Sébastien Bertrand

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive et expérimentale

Sous la direction de Manuel Jiménez.

Soutenue en 2006

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Dans le cadre des travaux menés sur l’organisation et l’accès aux connaissances en mémoire, nous avons étudié comment la perception d’un événement antérieur modifie celle d’un événement présent. Nous avons appréhendé cet aspect de la mémoire humaine à travers le traitement numérique abordé en arithmétique cognitive. Un ensemble de huit expériences, nous a permis de montrer que le traitement des propriétés sous-jacentes d’un stimulus est plus prégnant que le traitement de ses propriétés superficielles. Plus précisément, trois principaux résultats se dégagent des expériences réalisées sur la présentation subliminales d’additions. Premièrement, il apparaît que la restitution du résultat des additions présentées est plus saillante que la restitution des opérandes. Deuxièmement, nos données indiquent que la présence de l’opérateur n’est pas nécessaire pour que le traitement automatique d’une addition simple soit engagé. Troisièmement, nos résultats ont révélé que les processus de traitement engagés en présence ou en l’absence d’opérateur sont similaires. Nous avons confronté ces résultats à différentes interprétations du fonctionnement mnésique de la cognition ; c’est l’approche épisodique de la mémoire qui en rend le mieux compte. En conclusion, il semble donc qu’une meilleure compréhension du fonctionnement de la mémoire humaine passe par la prise en compte des traitements non conscients des propriétés implicites de l’environnement.

  • Titre traduit

    When implicit sum of two numbers is more salient than its surface properties : study of memory processes in numerical cognition


  • Résumé

    In line with the works dealing with the organization and the access to knowledge in memory, we have explored how the processing of a stimulus (i. E. , target) would be affected by a stimulus previously processed (i. E. , prime). We used numerical cognition approach to examine the human memory system. A series of eight experiments enabled us to show that the processing of the subjacent properties of a stimulus is more salient than the processing of its surface properties. More precisely, the studies we performed on the processing of additions that were presented in a subliminal way lead us to highlight three main results. First, it appeared that the result of the addition was more easily retrieved compared to the operands. Second, our data indicated that the automatic processing of an addition was observed regardless of the exclusion of the arithmetic operator. Third, our results provided evidence for the fact that the processes engaged when participants were presented with additions were similar to those engaged when presenting with a pair of numbers. Overall, our results allow us to confront different theories of human memory, and to stress that the one that better fits with our data is the episodic approach. To conclude, to better understand the human memory system, we must take into account unconscious processes that occur when presenting with a stimulus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (153 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 128-141

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2006.MON-85
  • Bibliothèque : Université Paul-Valéry. UFR Sciences du sujet et de la société. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TP-2006-01
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.