Figurations discursives de l’identité algérienne (dans la presse de langue française des années 90)

par Myriam Katia Amrane

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Paul Siblot.

Soutenue en 2006

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    La problématique de la représentation en langage et les contradictions de l’identité algérienne en contexte discursif sont abordés, à travers une analyse de la production de sens dans des discours de presse produits durant la décennie quatre-vingt-dix. Le concept d’identité est approché dans un premier temps à la lumière des réflexions théoriques élaborées dans le champ épistémologique des sciences humaines, afin de mieux comprendre l’articulation entre identité, langage et représentation. Puis un essai de caractérisation des composantes et des contradictions de l’identité algérienne dans un contexte de pluriculturalité est présenté. Dans la partie analytique, l’hypothèse de départ pose que les tensions qui s’exercent entre les différentes tendances culturelles vont se manifester dans la production discursive pour produire des programmes de sens antagoniques, dans lesquels chacun essaie de s’imposer en disqualifiant l’autre. L’analyse s’inscrit dans une démarche dialectique et dynamique qui considère qu’à l’intérieur de tout acte langagier, les niveaux internes et externes s’articulent selon des processus complexes pour produire du sens. Les procédures mobilisées de l’analyse du discours tentent de vérifier cette hypothèse de départ, en déterminant les mécanismes selon lesquels le sujet parlant s’approprie les représentations sociales pour produire de l’identité et ce, à partir d’un corpus de textes collecté et soumis à une analyse qui exploite des outils théoriques linguistiques tels que l’énonciation, l’argumentation, le dialogisme, etc. , qui aident à mieux comprendre comment les mots contribuent à la construction de l’identité sociale.

  • Titre traduit

    Discourse representations of the Algerian identity (in the French language press of the 1990’s)


  • Résumé

    The problematic issue of the representations in language and the Algerian identity contradictions in the discourse framework, are approached through an analysis of meaning production in the media’s information discourses during the 90’s. The identity concept is first approached in the light of theoretical reflections evolved within the epistemological field of the Humanities so as to better grasp the articulation between identity, language and representation. An attempt is then made at characterizing components and contradictions of the Algerian identity within a multicultural setting. In the analysis section, the starting hypothesis is that the tensions exercising themselves between the various cultural interlocutor tendencies which stand out in society, are going to show themselves in discourse production for yielding programmes of contrary directions in which each tries to impose itself through disqualifying the other ones. The analysis thus inscribes itself within a dialectic and dynamic procedure which considers that in all acts of language, the internal and external levels hinge on each other, according to complex processes, so as to yield meaning. The processes of discourse analysis are appealed to in order to verify these starting hypotheses by determining the mechanism according to which the speaker makes his own the social representations for producing identity; this is done by starting from a corpus of material selected and subjected to an analysis that puts to use linguistic theoretical tools such as enunciation, argumentation, dialogism, etc. , tools that help to better understand how words contribute to social identity construction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (575, 142 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 556-566. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2006.MON-83
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.