Impacts écologiques et socio-économiques des stratégies de lutte anti-érosive dans la zone semi-aride du Sénégal. Le cas des départements de Thiès et de Tivaouane

par Pierre Diégane Kadet

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement de l'espace

Sous la direction de David Lefèvre.

Soutenue en 2006

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Au Sénégal, la baisse des abats pluviométriques depuis les années 1960 et les actions anthropiques (culture extensive arachidière, faiblesse des apports d'engrais, exploitation de bois d'énergie et d'œuvre et de fourrages. . . ) ont contribué au recul des formations végétales, lequel a exacerbé les processus érosifs. Dans la zone semi-aride du pays, ces derniers ont entraîné l'altération des propriétés physiques, chimiques et biologiques des sols. Les principales manifestations de cette dégradation sont la généralisation du ravinement, la mise en nue des cuirasses ferrugineuses, la baisse des productions et des rendements agricoles et la raréfaction du bois d'énergie et d'œuvre et l'exode rural. Les stratégies traditionnelles de LAE, bien que pertinentes, n'ont pu infléchir la dynamique de l'érosion des sols. Elles ont bénéficié de l'appui de structures d'encadrement. Ces dernières ont développées des actions modernes de LAE et proposé des pratiques culturales plus adaptées au contexte climatique et pédologique (réalisation de cordons, de digues et micro-digues, construction de fosses compostières, labours isohypses. . . ). Les impacts écologiques et socio-économiques de stratégies ci-dessus mentionnées, même s'ils n'ont pas stoppé l'érosion des sols, ont permis entre autres : de mieux valoriser les eaux de pluies, de protéger les sols agricoles, d'améliorer les rendements et les productions agricoles et forestières, de mieux aménager les terroirs villageois, de renforcer la place de la femme dans la communauté villageoise.

  • Titre traduit

    Ecologic ans socio-economic impacts of agronomy and environment laboratory in Senegal's semi-arid area. The case of Thies and Tivaouane departments


  • Résumé

    In Senegal, there has been a vast decrease in most vegetation and an exacerbation of erosion processes. These problems are the result of two things : the decrease in rain that has occurred since the 1960's and the effects of human manipulation of the soil, including an extensive use of the soil to grow peanuts, a lack of fertilizer, and the exploitation of wood (used for providing energy, building structures and producing hay. ) These activities have alterated significantly the physical, chemical and biological properties of the soil. This degradation is evidenced by gully erosion, the exposure of iron hardpans, the decrease in agricultural production, the increasing scarcity of wood for energy and construction, and the mass depature of rural inhabitants moving to the city. The traditional strategies of AEL (Agronomy and Environment Laboratory), although in some ways effective, have not been able to change the dynamics of soil erosion. Various organizations – using the AEL's most recent research – have developed cultural practices that are more in sync with the region's climate and soil. Their projects include the construction of sandbanks, dikes, compost pits and ploughings isohypses. Despite the fact that the above-mentioned measures were unable to stop erosion, they have contributed to the improvement of the region's soils in a number of other ways. Most notably, they have managed to: use rain water in a more effective way, offer better protection for agricultural soil, increase agricultural and forestal production and output, structure the land in villages more effectively, reinforce the place of the woman in the village community.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (296 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 230-246

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2006.MON-54

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2734
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.