Maintien d’une filière dominante ou projet de territoire : le cas du sucre à La Réunion

par Cécile Martignac

Thèse de doctorat en Géographie. Organisation et recomposition des territoires

Sous la direction de Jean-Paul Cheylan.

Soutenue en 2006

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche propose d’explorer le paradoxe du soutien massif à la filière « canne-sucre » réunionnaise dans un contexte qui lui apparaît aujourd’hui défavorable, au regard de deux tendances principales : au niveau mondial, l’évolution actuelle des règles du commerce international relatives au secteur sucrier compromet la pérennité du dispositif actuel d’appui à la filière ; au niveau régional, les dynamiques spatiales révèlent des stratégies sociales contraires à la protection d’une sole cannière de 30 000 ha et à la promotion d’une agriculture productiviste. Face à ce type de questionnement, le point de vue du géographe est de considérer en premier lieu que ce qui se passe sur le territoire exprime la stratégie des acteurs. C’est en s’appuyant sur ce postulat que la démarche propose une relecture des dynamiques spatiales régionales et leur signification en termes de stratégies d’actants à différents niveaux d’organisation. En faisant appel à la télédétection, à l’analyse spatiale, à la modélisation, aux enquêtes et aux typologies, la démarche montre que les dynamiques spatiales constituent une clé de lecture pertinente des évolutions et des aspirations de la société réunionnaise. Celle-ci exprime aujourd’hui des stratégies et des pratiques déconnectées du projet sucre, légitimant et soulignant la pertinence d’une réinterrogation des axes de développement agricoles actuellement privilégiés.

  • Titre traduit

    Sugarcane industry preservation or local development ? : a case study in La Reunion


  • Résumé

    This research work proposes to explore the paradox of the massive support for the Reunion Island “sugar cane” channel in a context that today appears to be structurally unfavourable, in particular when looked at under the two principal trends: on the global level, the current evolution of international commercial rules relative to the sugar sector compromise the long-term durability of the current support layout of the channel; on the regional level, the spatial dynamics reveal social strategies contrary to the protection of a 30 000 h cane cultivation surface and to the promotion of a productive agriculture. In front of this type of questioning, the geographer’s point of view is at first to consider that what takes places on the ground expresses the strategies of the actors. The study leans upon this hypothesis in the proposal for a revision of the regional spatial dynamics and their signification in terms of social strategies at different organisation levels. In making a call to tele-detection, to spatial analysis, to modelling, to social surveys, to typologies, this study shows that spatial dynamics constitute a pertinent study point of evolutions and of aspirations of the Reunion Island society. Today, this society expresses strategies and practices disconnected to the sugar project, legitimising and underlining the pertinence of a re-interrogation of the currently privileged agricultural development axis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (390 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 383-390

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2006.MON-31

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2526
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.