Nomination, représentation de soi et des autres dans quelques discours de langue française en Tunisie

par Ammar Azouzi

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Analyse du discours

Sous la direction de Paul Siblot.

Soutenue en 2006

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Sous le Protectorat français en Tunisie, Français installés en Tunisie, Nationalistes tunisiens et Juifs ont chacun produit un ensemble de discours –politiques, de presse et littéraires- de langue française. Les nominations de Soi et des Autres qui y sont produites émanent de la représentation que le sujet du discours se fait de lui-même et de sa communauté et de celle qu’il se fait des Autres exprimant les rapports entre les membres des trois communautés. Les nominations et les représentations de Soi et des Autres sont analysées dans le cadre des discours qui les véhiculent. Analyse de discours, nominations et représentations sont ainsi indissociables. L’analyse des nominations en discours permet de déceler le sens de celles référant aux Français de Tunisie, aux autochtones arabo-musulmans et juifs. Les nombreuses nominations, même quand le référent est le même, expriment des positionnements différents. Le locuteur recourant aux mêmes nominations utilisées par un autre y effectue un réglage de sens. Le praxème "indigène (s)" dans le discours d’un Français de Tunisie ne produit pas le même sens que dans celui d’un nationaliste tunisien. L’adjectif toponymique "tunisiens" est extensible qualifiant tout résident en Tunisie –fût-il étranger- dans le discours des Français alors qu’il est réduit, dans le discours nationaliste, aux seuls vrais habitants du pays, parfois aux seuls arabo-musulmans. Il s’agit d’une bataille pour l’appropriation du lieu dont le moyen n’est autre que le nom. Et le régime politique instauré par la France en Tunisie de 1881 à 1956 ; est-il un Protectorat ou une colonisation ? Notre étude des nominations et des représentations de Soi et des Autres à partir d’un corpus composé de quelques discours nous met face à la recherche du ou des sens des nominations et le nécessaire décodage de leurs référents.

  • Titre traduit

    Nomination, representation of the l and the others in some french discourses in Tunisia


  • Résumé

    During the French protectorship in Tunisia, the French that are settled in Tunisia, Tunisian Nationalists and Jews have, each of them, established a set of discourses in the field of politics, press and literature in French language. The nominations of the I and Others that are made widespread derive from the representation that makes of the subject of discourse himself and his community as well as the Others representative of the relationships or rapport between the members of the three communities. The nominations and the representations of the I and the Others are analysed in the frame of the discourses that make them widespread. Discourse analysis and nominations can never be dissociated. The meaning of nominations in discourse allows to find out referentials of the French settled in Tunisia, the native arabo-musulman and Jews. The innumerable nominations, even when they refer to the same referent, do not have the same connotations. The subject of discourse referring to the same nominations used by another subject provides them with new values. The nomination "indigene" in the discourse of a French in Tunisia does not have the same meaning as that in the discourse of the Tunisian nationalist. The toponymic adjective "tunisians" is bound to apply for every resident of Tunisia even though he is a foreigner in the discourse of the French; however, this meaning is dashed in the nationalist discourse and becomes restricted only to the real inhabitants of the country, id est, the arabo-musulman natives. It is actually a struggle for the appropriation of the space where the only means is the noun. And the political system that was established by France in Tunisia from 1881 to 1956, was-it a protectorship or colonization? Our study of the nominations and the representations of the I and the Others is to be backed up by a corpus involving some discourses that pave the way for a research of the meaning or meanings of the nominations and the necessary decoding of the referents.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (675 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 481-489. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2006.MON-13
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.