Les Métropolitains en Guyane : une intégration entre individu et groupe culturel

par Marion Thurmes

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Mohand Khellil.

Soutenue en 2006

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    La montée des particularismes culturels préoccupe toute société. La recherche sociologique se doit de poser sa réflexion sur le vivre-ensemble de groupes identitaires différents sur un territoire commun. La Guyane, territoire français d’Outre-mer, est une société multiculturelle. Dans ce contexte, nous nous sommes interrogés sur l’intégration des Métropolitains, des « Métros », émigrés de la métropole. Nous optons pour une démarche pluridisciplinaire, dans cette étude basée sur une approche constructiviste, mêlant différents concepts de la sociologie de l’immigration, de l’anthropologie culturelle et de la psychosociologie. Nous essayons de comprendre l’adaptation des Métropolitains à une société qui ne correspond pas à l’image de leur société d’origine. La société de France métropolitaine développe une idéologie universaliste, refuse de faire entrer les particularités ethniques et religieuses dans la sphère publique et pense l’intégration des individus par le sujet citoyen, coupé de toute appartenance intermédiaire. La Guyane, bien que suivant l’administration française de façon officielle, semble vivre une dynamique toute différente en véhiculant des représentations fortes sur les appartenances de groupe. Ainsi, on se demande si l’individu métropolitain s’intègre à la Guyane en tant qu’individu ou au travers d’un groupe d’origine. Les Métropolitains subissent la dynamique sociale mais sont aussi créateurs de leur identité. Le groupe est un vecteur d’adaptation mais aussi un frein à l’intégration à la société guyanaise, poussant chacun à définir son intégration propre.

  • Titre traduit

    Metropolitans in French Guiana : an integration between the individual and the group


  • Résumé

    The increasing of cultural differences is one of the concern of each society. Sociological research has to work on the balance a society can find between different identity references. French Guiana is a multicultural society gather more than about ten populations, from different origins, living especialy in group. In this frame, we are wondering about the process of integration of Metropolitans, more often called the « Métros », emigrates from french metropole. We have chosen a pluridisciplinary way in this research based on a constructivist approch, mixing together several concepts come from sociology of migrations, cultural anthropology and psychosociology. We are trying to understand the way Metropolitans adapt themselves to a society that doesn’t respond to the image of their original society, through history, social representations, social positions, social actions and social relations. French society defends universalist ideology, refuses to considere cultural identities in public life and thinks individual integration only with citizenship. On the contrary, French Guiana, although administratively french, seems to leave a place for different identities. So we are asking how the metropolitan individual is adapting to French Guiana, as an individual, exit from the cultural group, or through this group. Metropolitans submit social pressure but are actors of their own identity construction. The cultural group is in one hand a way of adaptation, in the other hand a brake to real integration to society, leaving each one master to define is own way.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (600-91 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 571-590. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2006.MON-02
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.