Construction collaborative de théorie : vers une machine abstraite conversationnelle

par Philippe Lemoisson

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean Sallantin et de Stefano Alessandro Cerri.

Soutenue en 2006

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif d’assister la construction collaborative d’une théorie de telle sorte que chaque individu puisse formuler et tester empiriquement sa propre compréhension partielle, et sans aucun effort supplémentaire contribuer à une compréhension globale partagée par le groupe. Une série d’explorations touchant aux mécanismes biologiques sous-tendant la cognition, au rôle du langage en tant que vecteur de partage et de formalisation et au cycle global de construction de théorie, conduisent à un cahier des charges pour une ‘machine abstraite’ qui compose des théories partielles au sein d’une conversation. La machine abstraite ‘Austin’, fondée sur l’utilisation de trois types d’actes de langage : ‘assertives’, ‘directives’ et ‘commissives’, est ensuite spécifiée de façon détaillée. Des ‘schémas conversationnels normalisés’ y concourent au traitement de l’information. De bonnes propriétés sont démontrées : terminaison en temps fini, confluence (le résultat final n’est pas affecté par l’indéterminisme du aux échanges concurrents lors de la conversation), complexité raisonnable, composition naturelle des programmes reconnus par cette machine abstraite, facilité d’analyse graphique pour ces programmes. Une grammaire générative inspirée des graphes conceptuels est proposée pour les énoncés. La ‘résolution collaborative de Sudoku’ est développée comme illustration du calcul basée sur cette grammaire, puis programmée sur un prototype Java de la machine abstraite. Par comparaison à la ‘programmation logique concurrente’, puis aux ‘systèmes multi-experts à architecture blackboard’, ‘Austin’ apparaît être un compromis entre le ‘modèle déclaratif’ et le ‘modèle impératif’, combinant la contrôlabilité du premier avec l’expressivité du second

  • Titre traduit

    Collaborative theory construction towards a conversational abstract machine


  • Résumé

    Our work aims at assisting people in the collaborative building of a theory, in such a way that each individual is allowed to formulate and empirically test his own partial understanding, and can without extra effort contribute to a testable theory shared by the whole group. A multi-disciplinary survey touching on the underlying biological mechanisms supporting cognition, linguistic communication as a means for sharing and formalizing, and the theory building process, leads to a series of requirements for an ‘abstract machine’ able to compose partial theories within a conversation. The ‘Austin’ abstract machine, based on three speech acts: ‘assertives’, ‘directives’ and ‘commissives’, is then fully specified, where ‘conversational patterns’ concurrently achieve the processing of information. Good properties are demonstrated: end in finite time, confluence (the result is not affected by the concurrency), reasonable complexity, natural composition of programs recognized by the abstract machine, graphical analysis facilities. A generative grammar based on conceptual graphs is proposed for the sentences embedded in the speech acts. ‘Collaboratively solving a Sudoku’ illustrates this grammar, then is implemented on a Java prototype of the abstract machine. By comparison to ‘concurrent logic programming’, and then to ‘blackboard architecture’, ‘Austin’ appears as a trade-off between the controllability of the declarative paradigm and the expressivity of the imperative techniques

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 180-186. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2006.MON-208

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006MON20208
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.