Etude des liens entre défauts de réplication et instabilité génomique chez la levure S. Cerevisiae

par Gwennaëlle Versini

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie cellulaire

Sous la direction de Philippe Pasero.

Soutenue en 2006

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    La réplication de l’ADN s’effectue selon un programme temporel défini par l’activation successive d’origines de réplication précoces et tardives. Les fourches de réplication, qui progressent le long des chromosomes à partir de ces origines, sont des structures particulièrement instables, qui peuvent provoquer des cassures chromosomiques lorsqu’elles entrent en collision avec divers obstacles tels que des lésions de l’ADN ou des complexes protéiques. Afin d’assurer une duplication fidèle de son génome, la levure S. Cerevisiae met en œuvre de nombreux mécanismes de surveillance et de réparation. Au cours de ma thèse, je me suis particulièrement intéressée aux protéines de checkpoint Mrc1 et Tof1, à l’hélicase Sgs1 et enfin à la culline Rtt101. L’analyse de la fonction de ces protéines en présence d’agents génotoxiques nous a permis de mettre en évidence que Mrc1p est le véritable médiateur du checkpoint de phase S et que Mrc1p et Tof1p sont requises pour permettre le redémarrage de fourches de réplication bloquées. Nous avons également observé que l’arrêt des fourches aux sites naturels de pause est un processus actif, qui est régulé par Tof1p et qui dépend de Rtt101p ou Sgs1p pour assurer la stabilité du génome. Par la suite, nous avons mis en évidence que les défauts de réplication liés à l’absence de Sgs1p ou de Rtt101p et non détectés par les checkpoints de phase S provoquent un arrêt des cellules en anaphase précoce. Cet arrêt dépend du checkpoint qui détecte les dommages de l’ADN et nous proposons qu’il s’agisse d’un mécanisme général de contrôle des défauts de réplication

  • Titre traduit

    Study of the links between DNA replication defects and genomic instability in the yeast S. Cerevisiae


  • Résumé

    The DNA replication is executed according to a temporal program defined by the activation of early and late replication origins. The replication forks, which are moving along the chromosomes from these origins, are particularly unstable structures susceptible of breakage when they encounter obstacles such as DNA lesions or tightly bound protein-DNA complexes. To maintain the stability of the genome and ensure a correct duplication of its DNA, the yeast S. Cerevisiae has developed different kind of checkpoint and repair mechanisms. During my thesis I was particularly interested in studying the role of Mrc1 and Tof1, two S phase checkpoint proteins, of the Sgs1 helicase and lastly of the Rtt101 cullin. We observed, in the presence of genotoxic drugs, that Mrc1p is the real mediator of the replication checkpoint and also that Mrc1p and Tof1p are required to allow the restart of the replication after a replication fork arrest. We also showed that the arrest of forks at natural pause sites is an active process regulated by Tof1p and dependent on Rtt101p or Sgs1p to avoid genomic instability. In another part of the study we observed that in the absence of Sgs1p or Rtt101p unreplicated regions remain at the end of S phase. These replication defects are not detected by the S phase checkpoint but induce a new arrest in early anaphase. This arrest depends on the DNA damage checkpoint and we propose that this could be a general mechanism for sensing replication defects

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2006.MON-150
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.