Caractérisation moléculaire et fonctionnelle d'un transporteur de potassium chez le champignon ectomycorhizien Hebeloma cylindrosporum

par Claire Corratgé

Thèse de doctorat en Physiologie

Sous la direction de Hervé Sentenac.

Soutenue en 2006

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    La symbiose mycorhizienne, qui voit un champignon s'associer au système racinaire d'une plante, concerne plus de 90 % des espèces végétales. Elle constitue un phénomène majeur des écosystèmes terrestres dont les effets bénéfiques, notamment sur l’amélioration de la nutrition minérale de la plante, sont bien connus. Ce travail s’inscrit dans un cadre général visant à comprendre les mécanismes moléculaires supportant les échanges de signaux et de solutés entre les deux partenaires de la symbiose. Nous avons ainsi identifié dans une banque d’EST un transporteur de potassium chez un champignon ectomycorhizien modèle Hebeloma cylindrosporum. Ce transporteur HcTrk présente des caractéristiques classiques des transporteurs Trk déjà caractérisés chez la levure ou chez des champignons filamenteux : il présente une taille et une structure similaire, et son aptitude à participer à la fonction d'absorption de K+ a pu être démontrée à la fois par complémentation fonctionnelle de levures S. Cerevisiae déficientes pour le transport de K+, et par analyse électrophysiologique après expression dans l'ovocyte de xénope. Ces expériences d'électrophysiologie ont de plus permis de préciser qu’HcTrk est plus perméable à Na+ qu’à K+ et que les deux cations semblent interagir durant l’étape de transport, ce qui constitue un résultat original au vu des données déjà disponibles chez les autres Trk fongiques. Cette interaction entre Na+ et K+ donne lieu à l’observation d’un phénomène bien décrit chez les canaux (appelé AMFE), qui nous ont amené à proposer qu’HcTrk possède des propriétés de canal. Des analyses d’expression réalisées par RT-PCR chez le champignon en association symbiotique avec Pinus pinaster ont permis de montrer qu’HcTrk est exprimé au niveau des hyphes explorant le sol, même si ce résultat n’a pas pu être confirmé par des expériences d’hybridation in situ. Il semble donc raisonnable d’imaginer qu’HcTrk joue un rôle dans le prélèvement de K+ et Na+ à partir du sol dans les écosystèmes forestiers pauvres en ions minéraux nutritifs

  • Titre traduit

    Molecular and functional characterization of a K+ transporter from the Trk family in the ectomycorrhizal fungus Hebeloma cylindrosporum


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (90 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.82-90

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2006.MON-121
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.