Etude du développement et du métabolisme post-récolte de la mangue (Mangifera indica L. ) à l'aide de stratégies haut débit

par José Walter Gaspar

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Guy Albagnac.

Soutenue en 2006

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    Dans ce travail de thèse, le développement de la mangue a été étudie d'un point de vue biochimique et physiologique, et à l'aide des stratégies haut débit comme la transcriptomique et la protéomique. Pendant la maturation, la mangue accumule des sucres solubles, des caroténoïdes et se désacidifie. Egalement, une augmentation de la biosynthèse de protéines a été observée. L'étude en haut débit du transcriptome par microarray a été rendue possible par l'utilisation de clones d'ADNc de tomate comme sonde hétérologue, et se révèle prometteuse pour mieux comprendre le métabolisme d'un fruit pour lequel des programmes de génomique n'ont pas été développés. De plus, nous avons mis en évidence des protéines dont l'abondance varie au cours du développement, par étude comparative de sept stades de développement compris entre le stade vert immature et le fruit mûr. 280 gènes réglés pendant le développement de la mangue ont été identifiés par microaaray. En protéomique, nous avons identifié 66 spots protéiques par spectrométrie de masse MALTI-TOF, dont 50 ont été régulés au cours du développement. Des différences fonctionnelles typiques d'un organe en pleine croissance (cycle cellulaire, signalisation, cytosquelette, croissance cellulaire) et un organe en fin de croissance (métabolisme secondaire, parois, sénescence), sont observées entre les transcrits et protéines représentent respectivement le stade vert et mature. La mangue a répondu à l'application de l'éthylène exogène dans une phase précoce du développement, avant le pré-climactérique et des changements de la texture, couleur de la peau et de la pulpe et réduction de l'acidité. Lors que le fruit est stocké dans des conditions d'anaérobiose ils fermentent. La propension de la mangue à des dérives fermentaires est plutôt liée au contenu en sucres/acides qu'à sa condition de fruit climactérique.

  • Titre traduit

    Study of development and postharvest metabolism of mango (Mangifera indica L. ) using high-throughput techniques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 158-181. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2006.MON-55
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.