Contribution des techniques d'anesthésie et de réanimation à la prévention et au traitement des pathologies douloureuses de l'appareil locomoteur

par Éric Viel

Thèse de doctorat en Sciences chimiques et biologiques pour la santé. Anesthésiologie et réanimation chirurgicale

Sous la direction de Jean-Jacques Eledjam.

Soutenue en 2006

à Montpellier 1 , en partenariat avec Université de Montpellier I. Faculté de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les techniques d'anesthésie loco-régionale ont fait la preuve de leur efficacité dans le cadre de la réadaptation des opérés, des traumatisés, des malades porteurs d'une algodystrophie et des patients cérébro-lésés. De même, l'anesthésiste-réanimateur est interpellé par des pathologies douloureuses susceptibles de venir compliquer le devenir des patients de réanimation, telles que les ossifications hétérotopiques ou para-ostéo-arthropathies. Trois axes de travail ont été explorés : *les spasticités douloureuses séquellaires des pathologies neurologiques centrales ; *les paraostéoarthropathies des malades de chirurgie digestive lourde placés sous anesthésie générale en réanimation ; *les syndromes douloureux régionaux complexes de type 1 (algodystrophies) des membres postopératoires et/ou post-traumatiques. Chez les patients porteurs d'une spasticité des muscles adducteurs de cuisse, nous décrivons une nouvelle approche du nerf obturateur, combinant neurostimulation et radioscopie. Le taux de succès de la technique était de 100% et le temps de localisation du nerf obturateur de 130 +/- 35 secondes. Tous les paramètres étudiés étaient significativement améliorés : spaticité des adducteurs, triple flexion, scores de marche et d'hygiène. L'approche combinée s'est avérée précise, rapide, simple, reproductible et économiquement justifiée chez les patients porteurs de séquelles neurologiques d'accidents neuro-vasculaires (AVC) et de traumatismes cérébro-encéphaliques ou spino-médullaires ou de toute autre atteinte du neurone moteur. Des blocs neurolytiques à l'alcool de l'anse des pectoraux ont été réalisés pour traiter la spasticité musculaire et réduire la douleur scapulaire de patients hémiplégiques à la suite d'un AVC. Une nouvelle voie d'abord locorégionale est décrite. L'injection entraîne une diminution significative de la spasticité et de la douleur scapulaire et une augmentation de l'angle d'abduction du bras. De plus, les blocs neurolytiques paraissent réduire significativement le risque de SDRC I. Une troisième étude, par analyse de dossiers, teste l'hypothèse d'une relation de causalité entre sédation prolongée et développement d'ossifications hétérotopiques para-articulaires. L'objectif secondaire est de rechercher l'existence éventuelle de signes précoces d'ossifications hétérotopiques chez les patients en cours de sédation. La courbe d'évolution des phosphatases alcalines montrait des pics précoces à 20 et 30 jours, précédant la symptomatologie clinique. L'analyse statistique montrait une relation significative entre ossification hétérotopique et sédation (p<10-6), ainsi qu'entre ossification hétérotopique, chirurgie abdominale et sédation (p<10-6). Cette étude porte la première démonstration statistique d'un lien entre ossification hétérotopique et coma pharmacologique. L'épidémiologie des algodystrophies est mal connue, de même que ses modalités de prise en charge. 134 dossiers consécutifs de patients consultant pour la première fois dans un centre d'évaluation et de traitement de la douleur sur une période de 12 mois sont analysés. La prise en charge permet dans tous les cas d'obtenir la disparition des symptômes douloureux et vasculaires distaux. L'analyse confirme la prédominance des localisations aux membres supérieurs et une tendance féminine et la prévalence de certaines interventions chirurgicales. Le délai moyen de prise en charge est de deux mois. Une moyenne de 8 à 9 blocs sympathoplégiques est nécessaire à obtenir la guérison.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (190 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 131-138

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2006.MON-23
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque Universitaire Historique de Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2006.MON-23
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7265
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.