Anomalies chromosomiques des tumeurs rénales : étude du bras court du chromosome 3

par Nathalie Gayrard

Thèse de doctorat en Biologie santé. Génétique

Sous la direction de Angel Argiles.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le cancer du rein représente 2% des cancers de l'adulte et actuellement le seul traitement efficace est l'acte chirurgical. Une meilleure prise en charge thérapeutique de ces pathologies passe par une meilleure caractérisation des tumeurs, aboutissant à un diagnostic plus précoce et à l'identification de nouveaux marqueurs, témoins de la progression tumorale et qui ont probablement une valeur pronostique. La mise en évidence de nouvelles régions génétiques et de gènes impliqués dans les cancers du rein devrait ouvrir la voie à des traitements plus spécifiques et mieux ciblés. Le carcinome rénal à cellules claires, la forme la plus agressive des cancers du rein épithéliaux présente dans la majorité des cas une délétion du bras court du chromosome 3 ou délétion 3p. Dans les tumeurs rénales que nous avons étudiées, par cytogénétique conventionnelle, hybridation génomique comparative (CGH) et hybridation in situ fluorescente ou FISH, des délétions 3p mais aussi des trisomies 5q, des délétions 8p, des monosomies des chromosomes 9 et 14 ont été les altérations les plus fréquemment rencontrées. Notre étude sur la région 3p a mis en évidence dans tous les cas une délétion longue et terminale. Par FISH en utilisant des sondes BACs, 16 gènes candidats suppresseurs de tumeur de cette région ont été testés et aucun ne présente un profil de délétion différent des autres. Nous avons également réalisé l'étude de l'expression par immuno-histochimie de deux gènes d'intérêt dans la région 3p, les gènes VHL et FHIT. Alors que l'expression de la protéine VHL est diminuée dans différents types de tumeurs rénales, celle de la protéine Fhit ne l'est que dans les carcinomes à cellules claires. Ainsi l'altération du gène FHIT, situé dans la région 3p, et plus particulièrement la perte d'expression de la protéine Fhit pourraient plus être spécifiques du carcinome rénal à cellules claires que le gène VHL.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (147 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 111-124

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2006.MON-17
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2006.MON-17
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7329
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.